Européennes 2019 : mais pour qui vos élus vont vraiment voter ?

Avant, la politique était globalement limpide. Mais depuis Emmanuel Macron, on se met à douter. Les Européennes arrivent et l’on se demande qui va voter pour qui !

Des LR au PS, le doute s’installe. « Où il y a un flou, il y a un loup » disent les plus jeunes. Nous, pauvres électeurs, avons besoin de savoir.

Pour qui votera Thierry Roos ?

Pour qui votera Thierry Roos ? On s’interroge. L’élu n’a pas dit son dernier mot pour Strasbourg. Sur le site de la ville, on apprend qu’il est membre du groupe « Strasbourg à vos Côtés – Agir, Les Républicains, Libres ! et MoDem ».

Les Républicains et Libres votent républicains. Le Mode et Agir votent LREM. Qu’en sera-t-il pour Thierry Roos ? Sander ou Keller.

Or Fabienne Keller est membre du groupe « Strasbourg à vos Côtés – Agir, Les Républicains, Libres ! et MoDem ». Du coup, le doute s’installe, augmenté par les photos de « tandem » récemment posté par l’élu.

Les électeurs ont le droit de savoir, non ?

Pour qui votera Jean-Philippe Vetter ?

Pour qui votera Jean-Philippe Vetter ? La question mérite d’être posée et la clarté s’impose pour celui qui se voit « maire de Strasbourg ». A-t-il tué la mère justement. Par mère politique, nous pensons à celle qui lui a mis le pied à l’étrier.

Entre temps, le voilà salarié de Geoffroy Didier, Député LR sortant. On l’imagine bien voter pour son boss, garant de son avenir « professionnel ».

Mais là encore, la question s’impose : Sander ou Keller. La récente procuration laissée à Fabienne Keller du côté de l’Eurométropole jette le doute. Certains LR s’interrogent. D’autres constatent les liens entre les soutiens de l’une et les appuis de l’autre.

Les électeurs ont le droit de savoir, non ?

On pourrait aller plus loin, se demander sur Jean-Luc Schaffhauser, député RN sortant n’en voudra pas à Marine Le Pen, de l’envoyer à la retraite. Mais passons à gauche. Là encore on s’interroge…

Pour qui votera Roland Ries ?

Pour qui votera Roland Ries ? Va-t-il voter pour Pernelle Richardot, 8ème de liste au PS ou pour la liste LREM. On l’imagine pouvant vouloir pousser son adjointe Rafik-Elmrini. Mais dans un tel cas, Roland Ries voterait aussi pour Fabienne Keller.

Les électeurs ont le droit de savoir, non ?

Douce perversion que ces choix cornéliens. Mais impératif de clarté ! A moins de laisser croire aux électeurs qu’au final, la politique est désormais un panier de crabes farcis se cooptant au gré du vent et n’ayant en tête que la carrière des copains et des copines. Tout cela avant le moindre commencement d’idées. Ici pour l’Europe, Demain pour Strasbourg.

Stanislas Metz

Laisser un commentaire