Selon nos sources proches des candidats, l’équipe de Danielle Dambach n’accepte pas les revirements et les demandes exagérées, l’art de couper les cheveux en 4, d’un PS schilikois aux ordres d’Anne-Pernelle Richardot. Celle qui n’hésite pas à rappeler régulièrement qu’elle est la chef des socialistes serait bien trop compliquée à gérer… Le PS strasbourgeois au pouvoir dans la capitale semble oublier que le parti est au plus bas dans les sondages et ne représente plus grand-chose en dehors de certaines grosses villes françaises. Ce n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour l’élue verte qui souhaite élargir sa liste à des colistiers(e)s issu(e)s de divers horizons, pour peu qu’ils(elles) soient compétent(e)s. Est-ce un parti ou bien des individus décidés à sauver […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous