La valse des escrocs…

Christine Lagarde ne s’est pas présentée ce lundi pour entendre le verdict de la Cour de Justice de la République. Les faits qui lui sont reprochés ont été formulés comme des «négligences» présumées ayant favorisé, en 2008, un détournement de fonds publics de 403 millions d’euros dans le dossier Tapie. Les juges-arbitres accordent à l’homme d’affaires et à son épouse 45 millions d’euros nets d’impôts au titre d’un «préjudice moral».

Targuant d’avoir manqué de vigilance, Christine Lagarde affirme pourtant avoir agi «en confiance et en conscience» dans ce dossier singulier. Pourtant, six personnes, dont Bernard Tapie et l’ancien directeur de cabinet de Mme Lagarde, Stéphane Richard, sont mises en examen pour escroquerie en bande organisée.

Christine Lagarde a été reconnuecoupable de négligencespar la Cour de justice de la République. Elle est dispensée de peine et cette condamnation ne sera pas inscrite dans son casier judiciaire. Coupable, mais pas punie….

 

Le conseil de sécurité de l’ONU a voté pour Alep

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est prononcé lundi 19 décembre à l’envoi d’observateurs onusiens pour y superviser le bon déroulement des évacuations des civils et rebelles des quartiers d’Alep, toujours suspendues par le régime syrien. Et dire qu’il a fallu de longues consultations des 15 membres du Conseil de sécurité pour parvenir à prendre enfin une décision sur le sort de civils tenaillés par la faim et transis de froid dans le réduit rebelle d’Alep qui a été reporté à cause d’un grave incident impliquant des hommes armés. Certains réfugiés dans l’attente glaciale ont enlevé des vêtements de leurs bagages et y ont mis le feu pour se réchauffer, alors que les températures avoisinaient les – 6 degrés Celsius dimanche soir. “Après tant de manœuvres dilatoires et d’obstruction, cette résolution doit enfin permettre le plein respect du droit international humanitaire en Syrie” rétorque un blogueur de France Info. Il est évident que le régime syrien, la Russie et les membres du conseil de sécurité de l’ONU n’auront aucune peine à savourer les petits fours, suivi de la dinde aux marrons accompagnée d’un grand cru, sans que leur conscience ne soit affectée par la nonchalance et leurs décisions tardives sur le sort des réfugiés syriens, qui ont quant à eux comme ultime politesse à leur désespoir le ressentiment d’être pris pour de la chair à canon.

 

Attentat au marché de Noël de Berlin

La presse nous apprend ce matin qu’un camion a foncé dans la foule d’un marché de Noël à Berlin lundi soir (hier) où se trouvaient des badauds dans un quartier très touristique de la capitale allemande. Selon un porte-parole de la police, au moins douze personnes ont été tuées et une cinquantaine ont été blessées. L’attaque rappelle l’attentat de Nice, qui a fait 86 morts le 14 juillet dernier lorsqu’un poids lourd a foncé dans la foule réunie pour assister au feu d’artifice de la fête nationale. Après avoir pris la fuite, le conducteur présumé du camion été arrêté dans la soirée. Mais pour l’instant, son identité n’a pas été dévoilée. Plusieurs médias locaux rapportent que la police allemande s’oriente vers la piste d’un attentat. Le camion transportait 25 tonnes de produits métallurgiques en provenance d’Italie. A Berlin, “la société où il devait les décharger n’a pas pu les recevoir et lui a dit de retourner mardi dans la matinée. On lui a dit d’attendre à Berlin quelque part.

Laisser un commentaire