A tous ceux que ces récentes disparitions rempliraient d’une tristesse incommensurable mêlée d’un sentiment d’injustice d’autant plus profond face à ces hordes de gros inutiles politiques affichant une santé insolente alors qu’ils ne nous font ni rire ni fantasmer depuis belle lurette, que répondre ? Peu à part un soupir de résignation fatale prouvant que c’est bien le propre des meilleurs de partir plus tôt que les médiocres. 2017 est bien là et nous tous avec .Encore une année de gagnée tout ça parce que ces foutus chamans mayas étaient aussi doués pour le calcul que tous les instituts de sondage de la planète 2016 réunis. Il n’y a pas de bonnes nouvelles. Il n’y en a que de mauvaises: […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous