Mais rapproches-toi donc !

« L’accident a eu lieu juste après minuit. Une voiture avec trois personnes à bord a fait une sortie de route pour finir sa course dans le canal du Rhône au Rhin… »

Heureusement, les passagers ont pu s’en sortir indemnes. Les raisons de ce plongeon dans le canal nous sont pour l’instant inconnues. Sans doute avaient-ils lu l’article paru sur HEBDI.COM à propos des charmes bucoliques de ce canal et ils ont voulu les apprécier de plus près.

 

Schtroumpf Strasbourg : “Moi, j’aime pas la neige”

Ce matin, pour les Strasbourgeois tributaires des transports en commun, il valait mieux être dans un vieux bus que dans un nouveau tram ! Le joli manteau blanc met à mal le prodige technique qu’est le réseau tram de l’Eurométropole. Les concepteurs avaient peut-être mal compris et pensaient que le site d’exploitation se trouvait sur le plateau de l’Atlas et non dans la plaine d’Alsace.

 

Un peu de poésie, mais ne vous y habituez pas trop

C’est un article qui paraît sur le site de Vosges Matin. À la fois clin d’œil malicieux et exemple édifiant : Rhinau est une commune tout à fait remarquable. Elle nous rappelle, et c’est de circonstances, que la culture se fout bien des frontières administratives tracées au double décimètre, au gré des changements gouvernementaux. Un beau casse-tête juridique, d’accord, mais un beau symbole surtout.

« Rhinau bénéficie de deux réserves naturelles situées de part et d’autre des rives du fleuve. Une partie de son territoire est située en Allemagne. Ces 997 hectares sont inhabités. Ils sont constitués de champs et de forêts, dont la majeure partie est classée en réserve naturelle. Placées sous souveraineté allemande, ces terres sont cependant exploitées par la commune de Rhinau qui en est propriétaire. Cette situation, héritée de l’histoire, résulte d’une divagation du fleuve datant de 1541, alors que l’Alsace faisait encore partie intégrante du Saint Empire Romain Germanique. »

 

Suspens à l’alsacienne

« Désormais, dans tout le Bas-Rhin, le principe demeure celui du repos et donc de la fermeture des commerces les dimanches et jours fériés. »

Oui, mais bon, ne vous emballez pas, il y a des dérogations… Dans le département pour les commerces alimentaires et dans Strasbourg qui dispose de sa propre réglementation conformément au Droit Local.

« Ce faisant, il abroge et remplace 22 arrêtés préfectoraux pris entre 1917 et 1981. Un empilement de textes. »

HEB’DI vous racontera la suite du feuilleton dimanche pour ce qui concerne le Haut-Rhin en février.

 

Démocratie outragée, Démocratie brisée, Démocratie martyrisée…

Le site LeMonde.fr analyse les mots de Bachar Al-Assad qui s’est livré avec une grande maîtrise à un exercice de communication face aux médias français. La rédaction du Monde s’applique à démontrer point par point en quoi le Président syrien ment si éhontément que cela en devient insultant. Violer la Démocratie ne suffit pas, son tortionnaire se donne aussi la peine de la sortir de la limousine d’un coup de pied au cul et de la laisser sur le trottoir, souillée et à moitié nue, à la vue des passants qui ne se gênent pas pour lui cracher dessus parce qu’elle n’a rien d’humain à leurs yeux.

On vous avait bien dit de ne pas vous habituer à la poésie.

 

 

 

 

Laisser un commentaire