L’éolien dépasse le charbon en Europe

C’est fait, l’éolien devient la deuxième source d’énergie européenne après le gaz. Mais il ne représente qu’à peine plus de 10% de la consommation d’électricité selon WindEurope.

Les pics de pollution se succèdent, une pollution due aux véhicules, à l’industrie et beaucoup aux centrales à charbon.

La solution pourrait venir des éoliennes qui, avec une capacité installée totale de 153,7 gigawatts, dépassent désormais le charbon pour devenir le deuxième plus grand parc de capacité de production d’électricité en Europe.

Néanmoins, à ce jour l’éolien ne représente que 10,4% de la consommation européenne d’électricité.

Il est vrai que ce mode de production convient à de nombreuses personnes, si elles ne sont pas situées près de chez eux !

 

Changement aux DNA

La valse des postes continue au sein des journaux alsaciens du Crédit Mutuel dans le but du rapprochement des deux titres…

Jean-Luc Aubrun, secrétaire général de la rédaction des DNA, vient d’être nommé à la rédaction en chef adjointe, au côté de Claude Mislin qui vient d’arriver de L’Alsace.

 

Catastrophe

États-Unis : la violente tornade a ravagé La Nouvelle-Orléans et la Louisiane.

Donald n’y serait pour rien.

 

Attaque du Louvre

Cinq jours avant d’attaquer des militaires, Abdallah El-Hamahmy a participé à une visite guidée au Louvre.

Il avait réservé un billet sur internet début janvier. « Il a semblé très intéressé par la visite, notamment par le département des antiquités égyptiennes » ont indiqué les guides.

Comme quoi, on peut être terroriste et cultivé…

 

Ça râle à Strasbourg !

Rien ne va plus entre la municipalité et les commerçants du centre-ville de Strasbourg. Ils se sont réunis mardi pour constituer « Étincelles ».

Un groupe qui compte ainsi faire entendre ses revendications aux élus. Et les doléances des commerçants sont multiples !

Pour certains, le centre-ville serait « une porcherie » difficile d’accès. Les parkings sont trop chers et pas assez nombreux, les vélos terrorisent les passants et découragent les clients, des pickpockets sont en liberté, la nuit « on s’emmerde », le stationnement entre 12h et 14h est devenu payant… Quant au Marché de Noël, il  serait « en perte d’identité », etc.

 

Étoiles d’Alsace

L’Alsace compte 30 restaurants étoilés, soit deux de plus qu’en 2016. Esprit Terroir à Strasbourg perd son étoile. Le restaurant italien Il Cortile à Mulhouse passe de deux à un seul macaron. Le Cygne à Gundershoffen perd ses deux étoiles : son chef Fabien Mengus est désormais aux commandes de L’Arnsbourg, en Moselle, qui retrouve une étoile. La vallée de Kayserberg compte deux nouveaux chefs étoilés, JulienBinz et Jérôme Jaeglé.

 

Le Fillon du jour

Hier, nous avons appris que François Fillon et sa société ont touché 200 000 euros de l’assureur privé Axa. À demain…

 

Fillonade

Chez Heb’di, nous n’avons pas les moyens de payer des personnes qui ne travaillent pas.

Par contre si vous voulez travailler sans être payé, appelez la rédaction !

 

Unserland continue à diviser l’Alsace

Dans un communiqué de presse, le parti politique Unser Land dénonce l’action des conseillers départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin qui souhaitent la création d’une assemblée territoriale d’Alsace.

Les responsables UL s’étonnent que cette réunion intervienne à peine 4 semaines après l’investiture des candidats Unser Land aux élections législatives.

Il est vrai que lors des élections départementales, le parti autonomiste avait réalisé de bons scores mais n’avait en rien influencé le résultat final. Mais il s’agissait d’élections locales à une époque ou le régionalisme avait le vent en poupe…

Comme nous l’avions déjà écrit, des Alsaciens veulent retrouver leur région. Mais pour cela il ne faut pas partir en ordre dispersé.

Alors oui, comme Unser Land le rappelle :

« Personne n’a oublié la trahison de Jean Rottner et de Philippe Richert. Après avoir lancé une pétition et une manifestation organisée contre la disparition de la région Alsace, ces élus républicains sont aujourd’hui présidents et vice-présidents du funeste Grand Est et collaborent activement à l’opération de destruction de la région Alsace initiée par les socialistes. »

Est-ce pour autant qu’il faut rejeter toute initiative ?

Et quand Unser Land écrit « nous refusons que ce débat soit l’otage des égos et des intérêts particuliers de quelques élu, comme cela a été le cas lors du référendum de 2013 », ne sont-ils pas eux-mêmes en train faire la même chose en cassant un projet d’élu dans le but de grappiller quelques voix aux prochaines élections législatives ?

 

Laisser un commentaire