L’autre jour, c’était Philippe Richert qui appelait à son secours un Ministre de la République par ailleurs patron de presse pour tacler l’Adira. Ce matin, la résistance s’organise !

 

Ils défendent l’Alsace

« Ce sont les soubresauts du jacobinisme qui viennent s’exprimer en Alsace. Il y a des problèmes ailleurs en France sur ce sujet mais nous sommes les seuls dans le viseur ; une fois de plus, on veut mettre l’Alsace au pas », s’insurge Eric Straumann (LR) dans les Dernières Nouvelles d’Alsace et « Le ministre surinterprète la loi. Nous n’outrepassons pas nos compétences et nous avons fait évoluer les statuts de l’ADIRA pour respecter la loi NOTRe » précise Frédéric Bierry.

 

Ils n’ont donc pas de c……erveau ?

L’article qui nous fait pleurer, c’est le « communiqué d’Unser Land » : « Tenant à éviter tout « amalgame », Jean-Marie Lorber, secrétaire de section Zawere-Krummes Elsass, rappelle qu’« Unser Land est un parti ni de droite, ni de gauche mais pour l’Alsace ». Il indique qu’« à la différence du FN », « Unser Land défend les traditions d’Alsace mais est aussi ouvert aux changements du monde » peut-on lire dans les DNA.

Peut-on expliquer au camarade d’UL que la suppression des cloches est justement un changement de monde ! Et que si Unser Land ( comme d’autres mouvements régionalistes) ne décolle pas, c’est justement parce qu’à force de ne pas prendre position, ils sont nulle part … Surtout à un moment où le centrisme est macronisé !

On précise de suite que le vrai travail contre le FN serait déjà d’expliquer à ses électeurs alsaciens que le FN veut faire disparaitre les régions ! Le reste, c’est du café froid ou un manque de courage politique.

 

Restons positifs !

« Comment Caddie, le spécialiste du chariot, s’est relancé et va investir un nouveau site » titre 20 Minutes. Là est l’exemplarité d’une entreprise alsacienne qui renait de ces cendres. Il y a eu un peu de casse, mais l’important est que la marque refleurisse. Un exemple pour ceux qui doutent de la capacité des entreprises alsaciennes à durer.

Même esprit pour Peugeot Mulhouse : « Dix mois avant sa mise en circulation, nous vous présentons la X74, future DS7 Crossback, qui sera assemblée sur la nouvelle chaîne de montage de PSA. Mulhouse. Visite de la nurserie très confidentielle de la nouvelle DS dans l’usine laboratoire de Sochaux. et sur le circuit de Belchamp » lit-on dans l’Alsace.

Le petit moins, c’est cette entreprise allemande qui doit s’implanter en Alsace, sauf si la France veut quitter l’Europe. En Bref si le FN gagne. On peut les comprendre, mais faire du FN le centre de la vie politique française n’excuse pas les partis politiques nationaux (et locaux) de leurs propres erreurs.

C’est toute la politique qu’il faut changer. Macron, comme les anciens !

Laisser un commentaire