Cher Monsieur Marx, préfet du Grand Est, C’est chose connue ! La réforme territoriale et la disparition du conseil régional d’Alsace ont eu pour conséquence de revivifier la conscience alsacienne. Un « désir d’Alsace » traverse toujours la société alsacienne. Ce « plus d’Alsace » voulu par la grande majorité des Alsaciennes et des Alsaciens ne se traduit néanmoins pas dans leur esprit par un moins de France. Ce n’est pas l’unité nationale qui est rejetée. Bien au contraire, c’est un renforcement de son unité qui est souhaité au travers de la reconnaissance de la diversité nationale. Or voici que dans un article publié par le journal Le Monde le 23 décembre il est écrit que le préfet Marx parle d’un « Climat de Brexit alsacien ». […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous