Branleur Le Figaro révèle qu’un ancien gynécologue néerlandais, aujourd’hui décédé, a utilisé son propre sperme lors d’inséminations artificielles sur des femmes qui pensaient recourir à des donneurs anonymes, engendrant au moins 17 enfants, a annoncé l’hôpital dans lequel il exerçait. Selon le média local De Stentor, l’affaire a été révélée par hasard lorsqu’un des enfants a obtenu une correspondance ADN avec une nièce de Jan Wildschut, décédé en 2009, via une base de données commerciale. «Nous n’avons jamais soupçonné qu’il aurait lui-même pu être le donneur», a déclaré auprès du journal un parent souhaitant rester anonyme, ajoutant que le gynécologue rendait une «impression amicale, engagée et honnête». En tout cas, il n’était pas manchot et semblait bien savoir jouer du […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous