Le bretzel servait à montrer les fesses des Alsaciens aux Français !

Par une consultation tronquée, nos élus locaux tentent de nous imposer un bretzel pour représenter la future Collectivité européenne d’Alsace (CEA) pour nos plaques d’immatriculation à partir du premier janvier !
Le but est d’éradiquer les vraies couleurs de l’Alsace, le drapeau rouge et blanc (Rot un Wiss) sur demande non officielle de Paris et du Grand Est.
Mais savaient-ils que représente réellement Bretzel ?

 

Le bretzel est allemand ?

De nombreuses légendes portent sur l’origine de cette pâtisserie salée aux formes entrelacées.

Le site du fabricant de bretzels secs Boehli.fr évoque des origines celtes « lorsqu’on représentait les planètes et les saisons sous forme de pâtisseries ». Dans une seconde hypothèse, ce serait l’abbé de saint Pierre d’Arles qui aurait inventé les bretzels par maladresse en traçant une croix dans un cercle.

Mais selon une légende bas-rhinoise, le ou la (le Larousse accepte les deux) bretzel aurait été inventé dans le Bade-Wurtemberg par un boulanger originaire de Bouxwiller. Une version en contradiction avec une version haut-rhinoise qui prétend que le bretzel a été inventé après la guerre de Trente Ans (1618-1648)… du côté de Colmar par un boulanger venu de Brescello, un village d’Italie.

Plus sérieusement, les historiens semblent s’accorder sur le fait que le bretzel est originaire du sud de l’Allemagne, en tout cas sur le territoire du Saint Empire germanique où se trouvait l’Alsace du 10e au 17e siècle !

 

Le bretzel contre les Français au 17e siècle et en 2016 !

En 1648 à l’issue de la guerre de Trente Ans, une partie de l’Alsace est annexée à la France. Mais le peuple alsacien se défend, en 1666, la ville de la Décapole, COLMAR, a frappé les pièces « Trutzthaler » au nom de l’empereur du Saint Empire Léopold « Moneta liber civitatis imperialis Colmariensis ». Un moyen de bien marquer son appartenance à l’empire germanique à la grande stupeur des Français !

Le 28 août 1673, la cavalerie française occupe Colmar. Le 30 août, Louis XIV ordonne le démantèlement des remparts et oblige les Colmariens à entretenir la troupe d’occupation. Les autres villes de la Décapole qui subirent le même sort avec toutes les horreurs des massacres et des destructions ! Haguenau est entièrement détruite en janvier 1677 ainsi que Wissembourg et Lauterbourg en 1678 !

Entre 1648 et 1672, pour montrer leur opposition à l’annexion française, les Alsaciens qui ne voulaient pas devenir Français montraient leur postérieur aux fenêtres des maisons quand défilaient les troupes françaises dans les rues de nos villes libres.

Mais quand les Français menacèrent de sévir pour mettre fin à ces démonstrations d’hostilité, les décapolitains mirent des bretzels aux fenêtres qu’ils assimilaient, par leur forme, à un c… !

Le bretzel symbolisait à la fois le postérieur,
mais aussi la résistance à l’occupation française…

Pierre EDERLÉ, « Le mensonge », éd. Jérôme Do Benzinger, 2012

Plus de quatre siècles après, le bretzel évoque encore la rivalité entre Allemand et Français comme le prouve cet article du Huffingtonpost diffusé avant le match France-Allemagne lors de la coupe d’Europe en 2016

 

Pour la petite histoire, le bretzel est également une position du Kamasutra…

Les élus alsaciens ont-il choisi le Bretzel/Acoeur en connaissance de cause ? Chez Hebdi nous préférons les couleurs historiques de notre région, le Rot un Wiss, bien plus pacifique pour une CEA au centre de l’Europe !

 

L’Acoeur, la Bretzel qui menotte l’Alsace !

Pour en savoir plus sur l’Acoeur cher à notre ministre Brigitte Klinkert, et les couleurs alsaciennes, rendez-vous sur le site du Collectif Rot un Wiss.

Le collectif réunit les personnes et les structures « soucieuses de voir la singularité et la spécificité culturelles de l’Alsace s’exprimer à travers ses couleurs historiques.

Enfin, n’oubliez pas de partager la pétition pour le Rot un Wiss sur les plaques d’immatriculation

À suivre

TH

 

Laisser un commentaire

3 réactions à "Le bretzel servait à montrer les fesses des Alsaciens aux Français !"

  1. jean-marc a commenté:

    Le BRETZEL comme RESISTANCE à l’occupation française….pourquoi pas !
    Non sans blagues, nous les Alsaciens nous avons l’air de clowns , il nous faut notre drapeau, les couleurs de nos ancêtres ….
    ROT un WISS…

  2. Emmanuel a commenté:

    Pas mal,le bretzel comme résistance aux welsch. Je crois que je vais exprès le mettre pour ça.merci Hebdi!!

  3. Weiss a commenté:

    rot un wiss, ça c’est notre histoire, ça a du sens et HEBDI vend à bas prix les autocollants à mettre dans l’espace réservé sur les plaques d’immatriculation. Je l’ai mis depuis un moment et j’attends qu’un flic me verbalise pour cela !!!!! J’ai en réserve le breton et le corse en attendant le basque et surtout, j’ai des réserves de rot un wiss qui resteront sur ma voiture…quoi qu’on oblige à faire ! Il est temps de revenir au local, au sens, et non à des diktats contradictoires et de circonstance…N’oubliez pas que peut-être il y aura des élections régionales, départementales en 2021, mais ça aussi Macron peut faire ce qu’il veut…il va faire durer les lois d’exception jusqu’en 2022 et empêcher même une campagne présidentielle où il veut apparaître comme le sauveur de la France !