Philippe Meyer : l’homme qui ne voulait pas être député On se souvient que Laurent Furst, président du parti LR, avait dû batailler ferme au printemps 2020 pour retrouver son fauteuil de maire de Molsheim… Conséquence de la loi interdisant le cumul des mandats, il a donc renoncé à son siège de député dont a « hérité » son suppléant Philippe Meyer, alors maire de Boersch et vice-président du Conseil départemental du Bas-Rhin. Les temps changent Depuis, la roue a tourné : le parlementaire « malgré lui » est devenu président du groupe LR de la Collectivité européenne d’Alsace et son « mentor » est candidat sur la liste LR aux élections régionales. Les citoyens se souviennent également que l’un comme l’autre avaient affirmé leur opposition au Grand […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous