Éric Elkouby, ou le socialisme en viager Depuis longtemps, Éric Elkouby parcourt les rues de Koenigshoffen… Il doit beaucoup au député défunt Armand Jung (décédé en 2019), dont il a été l’attaché parlementaire, puis le suppléant. Un « concours de circonstances » lui a permis de siéger brièvement au Palais Bourbon (2016-2017), avant d’être victime de la « vague Macron ». Conseiller général (2011) puis départemental (2015), il espère, en refaisant équipe avec la veuve de son ancien « patron », conserver son siège de l’Ouest « métissé » de l’agglomération. Troisième tour des municipales ?  Le programme du ticket Elbouby/Jung est focalisé sur des projets autant municipaux que départementaux. Il s’agit d’instrumentaliser les ressources de la Collectivité européenne d’Alsace, dont la création a été durement combattue par le bouillant élu PS, pour résister […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous