Le revue de presse du Professeur Schmeerwursht Peuchère ! A Marseille, dans certains quartiers comme les fameux “quartiers nord”, le taux de pauvreté dépasse les 50 %, contre 26 % à l’échelle de la ville, où l’on dénombre 40 000 taudis. « Les services publics comme les bureaux de poste se sont raréfiés dans les quartiers Nord », constate Hassen, 45 ans et habitant de la Castellane, qui lâche : « On se sent abandonnés ! » Idem pour Alexandre, 39 ans, qui a vécu toute son enfance dans l’une des zones pavillonnaires aux airs de village : « On ne trouve plus de boulanger ni de boucher, seulement des kébabs… Je n’ai rien contre, mais ce n’est comme ça […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous