Fraude électorale et intimidation. Un cabinet noir à la mairie de Strasbourg ? Des citoyens des quartiers populaires osent lever la tête en créant un parti politique. Intolérable pour la classe dirigeante, d’où un tour de passe-passe devant les urnes. Pris la main dans le sac, la mairie regarde ailleurs, et les médias régionaux aussi… Un nouveau parti politique est né il y a peu. Danger pour les élus : il s’agit d’un mouvement venant des quartiers populaires. Bien avant, en 2014 des citoyens de ces quartiers avaient créé une association indépendante de locataires, car celles déjà existantes semblaient être un peu trop proches des bailleurs sociaux. Cette association se nomme Alis Unli et revendique tout simplement que les bailleurs sociaux fassent […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous