Chères lectrices, chers lecteurs, chers trans,

Comme vous le savez, les temps sont durs, tout augmente sauf les salaires et certains appendices.

Heb’di s’est toujours efforcé de répondre au mieux aux attentes des lecteurs en tenant compte des évolutions et de leurs nouveaux choix.

Internet a pris une place considérable, le nombre d’abonnés croît chaque semaine. Par contre la version papier est soumise à des contraintes et des coûts de moins en moins soutenables. Le prix des matières premières augmente sans cesse (notamment la pâte à papier) ainsi que les coûts de livraison.

Aussi avons-nous décidé de prendre le taureau par les cornes et d’optimiser encore notre offre.  Nous prenons le temps d’y réfléchir pour ne pas faire les choses à moitié. Pendant quelques semaines, il n’y aura plus de version papier, mais vous retrouverez tous les articles et vos rubriques habituelles sur le site HEB’DI qui s’enrichit de jour en jour.

À bientôt et au plaisir de vous retrouver toujours plus nombreux !

L’équipe Heb’di

Laisser un commentaire

3 réactions à "Hebdi version papier : chères lectrices, chers lecteurs, chers trans,"

  1. Michel a commenté:

    Heb’di prend le même chemin que la plupart des organes de presse, en supprimant petit à petit les versions papier.
    Je trouve cela regrettable car rien ne vaut le plaisir d’avoir entre ses mains un journal, une revue et de pouvoir tourner les pages en papier. Aujourd’hui ce temps semble révolu et c’est bien dommage.
    Signé : Un nostalgique du papier

  2. Didier a commenté:

    “Tout à fait Thierry”:, peut-être qu’il n’est plus d’actualité d’avoir une version papier systématiquement de nos jours, la version numérique me va très bien et si besoin, pourquoi ne pas proposer une version papier à la demande, je peux imprimer un exemplaire si besoin pour une personne qui n’a pas d’ordinateur ! En tout cas, pour se torcher, c’est pas génial le papier glacé !

  3. jean-marc a commenté:

    cela fait des lustres que je n’ai pas la version papier ! on n’arrive pas à joindre Hebdi, ni par voie de mail, ni par téléphone ! alors ne croyez surtout pas m’augmenter pour quelque chose que je ne reçois jamais…pourquoi d’ailleurs ?