Le scandale des retraites des travailleurs frontaliers : les vaches à lait se rebiffent ! Long est le chemin pour arrêter de payer les cotisations sociales allemandes et aussi françaises pour le même revenu. Pied au mur, l’état français doit rendre les sommes indues, mais il sait rester taquin dans les procédures et pressuriser encore plus. Les travailleurs et retraités frontaliers français affiliés à un système de sécurité sociale de l’espace économique européen (EEE) ou de Suisse devaient s’acquitter il y a encore peu aux contributions sociales en France. Ils étaient éligibles aux cotisations sociales françaises : la Contribution Sociale Générale (CSG), le Paiement de la Dette Sociale (CRDS) et aussi à la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa). Cela entraîne une […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous