Le LR prépare les présidentielles dans un joyeux foutoir. On pardonne les mauvaises actions du passé et on aime le Grand Est. Valérie Pécresse, le Grand-Est, Jean Rottner et Jean-Philippe Vetter ouvrent le bal des organigrammes et Heb’di jette naturellement un coup d’œil à l’intérieur. La candidate, qui avait, comme spectateur, Philippe Richert lors de son dernier meeting strasbourgeois y place trois alsaciens. On analyse à mots couverts. Yann Wehrling, le spécialiste de l’entrisme centriste Yann Wehrling… Certains diraient que c’est un « chat noir » en politique. Là où il est, la loose n’est pas lointaine. Vice-président à la transition écologique Région Ile de France, il est centriste après avoir tout tenté des Verts au Modem et jusqu’à son […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous