Démocratie sportive : balle, ballon et… boulet Depuis plusieurs mois, le mouvement sportif alsacien tente de retrouver des structures autonomes par rapport aux fédérations « régionales » qui ont été instituées après la création du Grand Est. Cette ambition concerne notamment le football et le tennis, deux disciplines particulièrement populaires entre Vosges et Rhin. Parmi les dispositions de la loi n° 2019-816 du 2 août 2019 relative à la Collectivité européenne d’Alsace, l’article 5 prévoit expressément la possibilité d’une telle organisation territoriale.   Fédéralisme et jacobinisme En France, le sport est un enjeu politique sur lequel l’État garde la haute main ; il est doté d’une architecture fidèle au centralisme républicain. Dès lors, l’appellation de « fédération » est mensongère, puisqu’il s’agit d’entité délégataire du service public, décalquant la […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous