Scandale à Ungersheim ! Après le Bioscope, le parc d’attractions « le Petit Prince » demande une prime de départ de 30 millions d’euros.   Plus de cent millions d’euros : c’est ce que le contribuable aura mis de sa poche avant, pendant et après cette aventure des plus foireuses ! À Ungersheim, à quelques pas de l’exceptionnel Écomusée d’Alsace, qui ne demande qu’à se développer et attirer toujours plus de visiteurs, les élus alsaciens ont eu dans les années 90 une lumineuse idée … Le pire était à craindre… L’idée appelée Bioscope, devait être le premier parc d’attractions sur le thème de la vie et de la santé. Un parc « ludo-éducatif » comme il en existait pourtant déjà en France. En septembre 1994, la […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous