Tristes souris il fait si chaud que le chien n’a plus l’envie d’aboyer ni le chat  l’énergie de miauler . La souris elle a de quoi chicoter bien au frais entre les murs épais des vieilles maisons de pierre de nos campagnes et dans les caves enterrées de nos immeubles citadins qui regorgent les uns et les autres des soixante pour cent de cartes d’électeurs qui ont été oubliées depuis longtemps. Il faut dire que les encres tricolores avec lesquelles ces cartes électorales sont imprimées sont un délice pour les rongeurs. La composition  est un must absolu , un chef d’oeuvre d’intelligence inventive, tombé dans le domaine publique, développé il y a fort longtemps par les ingénieurs chimistes d’IG Farben […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous