Heb’di est orphelin, Thierry Hans n’est plus !

Thierry est parti, mais son esprit est toujours là. On le sait, on le sent.

 

Son sens du journalisme sans entraves, son combat des injustices, des puissants sans vergogne continuera à être le notre. Mais nous le porterons dorénavant pour lui et sans lui.

Son amour pour l’Alsace restera le fil rouge de nos publications, avec la volonté de partager cette passion qui était la sienne même avec les plus réfractaires.

Nous garderons en mémoire son écoute des autres, qu’ils soient importants ou indigents et ferons nôtre cette discrétion et cette retenue, signes d’une humilité et d’une grande timidité qui étaient les siennes.

Où qu’il soit, gageons qu’il gardera sur nous et sur ce monde ce regard bleu et bienveillant toujours un brin amusé.

 

 

Rassembleur et pédagogue, même dans les moments difficiles, avec son ton posé, qui ne laissait pas place à la colère, il transmettait aux uns et emmenait les autres avec un objectif : faire de l’équipe « Heb’di », cette équipe soudée dont il a toujours été le rassembleur.

La confiance et la transmission étaient les rouages de ce réseau qu’il avait mis en place au fil des années et qui permettent malgré l’insondable peine et les incertitudes, à notre équipe de garder le cap et de poursuivre ce qu’il avait réussi à bâtir en partant de rien.

Thierry ! Tu nous as prouvé que l’on pouvait faire un autre journalisme, aller au fond des choses, même si la liberté de l’information se paie parfois au prix fort.

Écrire ce que d’aucuns ne veulent pas dire et encore moins lire, tu le disais souvent, ce n’est pas un juste métier, c’est une mission, presque un sacerdoce.

Nous sommes fiers de t’avoir côtoyé, d’avoir travaillé avec toi.

 

Ton équipe te remercie.

 

 

Laisser un commentaire

5 réactions à "Heb’di est orphelin, Thierry Hans n’est plus !"

  1. Chantal a commenté:

    Nous partagions notre amour pour l’Alsace, le combat pour les causes impossibles, nous avions nos différences de pensées, parfois nous étions en divergence. Là où je le trouvais excessif, il me disait avoir ses raisons je ne cherchais pas toujours à comprendre, “le journalisme a ses raisons que la raison ne connait pas”. Toujours, je crois, nous avons eu un profond respect l’un pour l’autre, c’est peut-être cela l’amitié ? Avec lui nous avons parlé en “rot & Wiss” d’une alsacienne qui ne badinait pas avec la dignité des femmes alsaciennes, nous avons parlé de nos vins d’Alsace et du temps des vendanges, (tiens nous y sommes, serait-il parti vendanger ailleurs ?), avec Lionel il a parlé sport, celui de l’Alsace. Avec lui nous aurions pu refaire le monde, chacun dans nos différences, nous n’en avons pas eu le temps. Un jour, surement dans une autre dimension, obligatoirement alsacienne, nous trouverons le temps. Ich hab Dich arig gern, Salut liewer Thierry ! Pensées à ses amis Heb’di et à ses proches.

  2. RFR a commenté:

    Fidèle à ses convictions et avec peu de moyens, Thierry a consacré sans compter toute son énergie à défendre l’Alsace et à nous éclairer quant aux pratiques politiques, administratives ou privées portant préjudice ou injustice aux alsaciens et à leurs droits citoyens et d’administrés.
    Désintéressé, il a fait face aux vagues médiatiques conformistes avec abnégation et sans jamais faillir.
    Courage et réconfort à l’Equipe HEB’DI pour maintenir le flambeau.
    Sincères pensées attristées à sa famille et à ses proches.
    Sàlut Thierry…

  3. Christophe a commenté:

    … tout n’était pas toujours du meilleur tonneau, mais qu’est l’Alsace sans quelques Schnapps Idées ? Merci à lui d’avoir eu le courage de publier ses articles, jolis contrepoints à la (souvent) piquette aseptisée de notre quotidien bancaire. Courage aux successeurs !

  4. Jean-Marc a commenté:

    Toutes mes condoléances à ce passionné de l’Alsace

  5. Edith a commenté:

    Une rencontre et c’était parti ! Toujours prêt à aider pour les causes justes et pour l’intérêt général ! Lanceur d’alerte il était aussi à nos côtés pour organiser des manifestations ou des réunions et réveiller les esprits concernant la corruption et l’éthique des élus !
    Ses convictions pouvaient heurter quelquefois mais l’objectif était toujours sain !
    Il était sur tous les fronts, peut-être trop, mais il y croyait tellement !
    Homme vaillant, il n’a jamais hésité à s’engager pour faire évoluer les

    On ne peut oublier ces moments de partage avec lui, fidèle, généreux et disponible, cœur sensible mais courageux, et je suis très honorée de l’avoir connu !
    Thierry j’attends encore ton coup de fil pour continuer notre combat… tu vas énormément nous manquer ! RIP 😢