Les hommages à Thierry de ses amis et lecteurs…

 

Voici les hommages des amis et lecteurs suite à la disparition de Thierry…
Un grand merci à vous tous !

 

 

 

Jean-Philippe Atzenhoffer

Quelle terrible nouvelle, Thierry Hans s’en est allé…

Il a toujours soutenu mes travaux économiques et était inlassablement engagé pour l’Alsace. Il était le premier à venir lors de la conférence de presse de la sortie de mon livre, et c’est à lui que j’ai écrit ma toute première dédicace.

Je n’aurai plus l’occasion de le lui dire, mais je le remercie infiniment pour son soutien. Salut Thierry !

 

Jacques Schleef

Alsacien courageux, homme à la pensée libre, lanceur d’alerte certes impertinent quelquefois dans ses publications, je garde de Thierry le souvenir d’un homme engagé et sensible. Il fut à nos cotés dans l’aventure Summerlied, de l’origine jusqu’à ces derniers mois. Sur ses positions politiques, il me faisait part de ses doutes, de ses interrogations mais ne perdait pas l’espoir de voir se créer un mouvement fédérateur pour l’Alsace.

Merci Thierry pour ce que tu as réalisé pour l’Alsace.

Mes très sincères condoléances à ses proches.

 

Bernard Wittmann

Je viens d’apprendre le décès subit de Thierry Hans, une nouvelle qui m’attriste profondément car je l’ai bien connu. J’ai en effet partagé avec lui, et d’autres, d’abord l’aventure de Tonic, puis celle de Vivre l’Alsace / Rot un Wiss et enfin, et dans une moindre mesure, celle de Heb’di. Au fil des ans et des combats, nous sommes devenus amis et cela en dépit, parfois, de nos divergences d’opinion. Il publia d’ailleurs trois de mes premiers livres. Je garderai toujours de lui le souvenir d’un Alsacien courageux, d’un compagnon de lutte pour l’émancipation de l’Alsace (il ne se séparait jamais de son Rot un Wiss y compris au Conseil Régional GE où il siégeait), d’un autonomiste de la première heure qui a toujours eu l’Alsace au cœur, mais aussi d’un ami…même s’il m’est arrivé parfois de critiquer certains de ses choix (je pense notamment à son ralliement récent au RN qui, en 2021, lui permettra de siéger au Conseil Régional). Thierry était un homme à la pensée libre qui ne craignait pas de prendre des risques s’il s’agissait de défendre une vérité. C’était un fonceur, un battant. C’était aussi un lanceur d’alerte qui n’hésitait pas à affronter la faune des politiques alsaciens dès lors qu’ils trahissaient l’Alsace. Chaque semaine son journal Heb’di, un média libre, dénonçait, sur un ton tantôt humoristique tantôt satirique, les scandales et les tambouilles politiques, pointait les histoires qu’on voulait taire, les petites et les grandes magouilles… J’oubliai, il avait aussi un grand cœur : « La vie n’est qu’une longue perte de ceux qu’on aime », me disait un jour, en reprenant une pensée de Victor Hugo, Gabriel Andrès alors très affecté par la mort de Gustave Woytt. Salü Thierry ! ich griess dich do owe im Walhalla vun de Autonomischte wo de jetz sicher besch. Mes pensées vont aussi à son épouse qui doit se retrouver bien seule à présent.

 

Didier Fauchez

Je tiens à vous envoyer mon soutien dans cette épreuve douloureuse et adresse toutes mes condoléances à la famille de Thierry dont l’équipe d’Heb’di.
J’avais rencontré Thierry à de nombreuses reprises tout d’abord dans le cadre de la vente illégale de la placette de la roseraie à Schiltigheim puis dans le cadre d’anticor en tant que référent de la région…
Il m’avait beaucoup marqué par son engagement et son franc parlé. Il va nous manquer, c’est certain.

 

Régis Baschung

Pensées et prières pour Thierry Hans que je connaissais depuis les régionales de 2010 lors d’un débat à Sélestat. Il avait l’Alsace au cœur même s’il n’avait pas choisi les meilleurs chemins pour la défendre.

Le combat pour l’Alsace est un combat dur pour les autonomistes face à des forces puissantes.

Paix à son âme.

 

Jamal Rouchdi

Toutes mes condoléances aux proches de Thierry Hans.

Face à la mort, tous les os ont la même couleur.

Il n’avait pas les mêmes opinions politiques que les miennes, ni la même histoire…

Mais il a été le SEUL à médiatiser les discriminations et les traitements d’exception que je subis en raison de mes engagements politiques et associatifs.

Je l’avais reçu chez moi, il ne faut jamais juger un Homme à ses idées politiques, religieuses, philosophiques mais UNIQUEMENT à ses actions et ses prises de positions face aux injustices.

Paix à son âme.

 

Maud Talarczyk

Bon voyage Thierry, ils t’ont eu à l’usure….

Repose en Paix, que les Anges te bénissent et t’emmènent dans ce Paradis que tu espérais voir sur Terre…

Quelle tristesse …mais le combat contre cette cabale continue, nous ne lacherons rien.

Que Dieu te garde à ses côtés… et merci pour tout ce que tu as apporté, pour tous tes combats, ton courage restera à jamais dans la mémoire de ceux qui ont eu la chance de te croiser.

Paix à ton âme, une si belle âme…

 

Serge Dutt

L’Alsace vient de perdre un de ses fervents défenseurs…

 

Christophe Schaendel

Pas de mots ….

Bon voyage Thierry

 

Sarah Weiss Moessmer

Je le connaissais depuis plus de 15 ans, lorsqu’il a fait un très bon article sur mes déboires avec la police à Selestat.

Ruhe in Friede, lieber Thierry Hans.

‘S Elsass verliert a Kind.

 

Bertrand Kaiser

RIP, un très grand défenseur de l’Alsace en moins, que de bons souvenirs avec toi, bon voyage mon ami.

 

Elsàss-Corsica Europa

Triste nouvelle.

Une perte pour l’Alsace.

Toutes nos condoléances aux siens.

Ch’ellu riposi in santa pace.

 

Raymond Weigel

Thierry Hans, un ami ardent défenseur de l’Alsace vient de nous quitter… RIP Thierry et sincères condoléances à ses proches.

 

Nathalie Meichler Bernhard

Une très belle personne vient de nous quitter, se fût un honneur de t’avoir connue et d’avoir échanger des bons moments ensembles à plusieurs reprises. Sincères condoléances à ses filles, famille et à toutes l’équipe du Magazine Heb’di.

Repose en paix Thierry…

Benoît Sigrist

Je viens d’apprendre le décès de Thierry Hans…

Même si nos routes se sont écartées, et pas seulement géographiquement, je garde de lui un très bon souvenir.

C’est avec lui que nous avions lancé en 1997 TONIC, un magazine mensuel sur l’Alsace du Nord tout d’abord destiné à tenter de relancer RADIO TONIC, dont il faisait partie de l’équipe.

Pendant deux ans, je me suis occupé de la mise en page de TONIC. Nous avons passé quelques nuits Thierry et moi devant le Mac à parfaire la présentation et corriger les textes.

Si dès le départ, nous n’étions pas d’accord sûr de nombreux sujets, notamment l’Alsace, nous avons toujours eu des échanges très amicaux et, surtout, avec beaucoup d’humour car, sur ce point, nous avions les mêmes références.

Au revoir Thierry Hans. Tu nous laisses avec de beaux souvenirs.

Bruno Jacky

Bon dernier voyage, Kumpel, toi l’électron libre du paysage alsacien…

Tu vas nous manquer, surtout aux élus que t’as souvent fait c….

 

Walter Robert

Triste nouvelle !

Au-delà des divergences politiques Thierry était engagé à fond pour l’Alsace !

Toutes mes condoléances à sa famille

 

Armand Marx

J’ai connu Thierry depuis ses débuts à HAGUENAU pour Network. Je l’ai défendu. Il est devenu un ami parfois encombrant mais toujours très sensible avec beaucoup d’humanité. La politique aurait pu nous réunir, alors qu’il y cherchait une solution, la tâche a été trop compliquée pour lui. Vraiment très affecté.

 

Benoit Kuhn. Éditeur d’Alsace News

Atypique et dérangeant… Le paysage médiatique alsacien va s’appauvrir sans ce trublion. RIP Thierry.

 

Alain Koegler

Quelle triste nouvelle nouvelle. C’est un homme courageux, sensible et d’une grande franchise qui nous quitte.

Thierry, sois dans la lumière, l’amour et la paix de Dieu.

 

Jean-Louis Imbs

Je l’ai côtoyé – son rapprochement du FN nous aura plus tard distanciés- je l’ai apprécié et il m’avait souvent et avant tout le monde ouvert les colonnes de ses éditions pour diffuser mes convictions en matière de réchauffement climatique et d’impacts humains sur la planète.

RIP et mes sincères condoléances à sa famille.

 

Laura Hoessler

Un compatriote du RN très agréable et très pacifiste, paix à son âme.

 

Hallez Renée

Quelle triste nouvelle ! Une voix s’est tue. Elle manquera.

Mes sincères condoléances à ses proches.

 

Yveline Moeglen

J’ai connu Thierry, journaliste de Heb’di qui m’avait fait un portrait en tant qu’élue régionale et municipale strasbourgeoise chargée des relations internationales, européennes et transfrontalières. Il y a environ 3 ans (avant covid19) je l’avais invité (invité d’honneur) à l’un des déjeuners/ débats que j’organisais au restaurant à l’ancienne douane à Strasbourg où il présenta le journal… Nous nous sommes également à plusieurs reprises retrouvés chez moi devant un café pour parler politique et société. Pourquoi est-il parti ? Je ne comprends pas !

 

Patrick Jolidon

Que c’est triste qu’il soit parti. Une pensée pour ses proches.

 

Nicolas Undreiner

Sincères condoléances à la famille !

Je ne connaissais pas personnellement Mr Hans, mais pour sa lutte pour un retour de l’Alsace en tant que Collectivité à Statut Particulier et surtout pour son indépendance éditoriale.

 

Thierry Roland Kranzer

Ce n’est pas possible …

 

Alice Ullmann

Une de mes premières rencontres en m’installant à Strasbourg, je suis sous le choc.

 

Tania Louloute

Mes sincères condoléances et une immense tristesse, de bons souvenirs avec Thierry, repose en paix.

 

Barbara Ham

Paix à son âme, je le connaissais très bien, triste News du moment.

 

Thierry Rinck

Quelle triste nouvelle…. Condoléances à la famille et aux proches

 

Juan Carlos

J’adorai son ironie gore. Admirable !

 

Michèle Distler Andréani

Je l’ai connu déjà à l’époque de Ricoh. Un excellent commercial. Un parcours incroyable. Puis choix politique surprenant mais qui ne regardait que lui. Bonne route Thierry…

 

Fanfan Fohrer

Oui triste nouvelle il était une belle personne, repose en paix !

 

Stéphane Bourhis

On peut être costaud, on n’en est pas moins sensible ! Thierry s’en est allé, à bout de souffle, le jour du départ de Godard, des tas de projets dans la tête. Puisse-t-il en inspirer d’autres. Pensées aux siens !

 

Laurence Muller-Bronn

Quelle tristesse ! Il était courageux.

 

Christophe Meyer

Mince. Triste nouvelle. Sincères condoléances à ses proches.

Je garde notamment en mémoire la longue conversation que nous eûmes dans ma cuisine… ce fut passionnant.

Un alsacien qui va manquer à l’Alsace !

 

Jack Dufrenoix

Mes condoléances à sa famille ! je l’ai rencontré plusieurs fois !

 

Marc Glasser

J’ai encore un tee shirt Heb’di.

 

Nelly Aeschelmann

Oh non, une bien triste nouvelle. Thierry Hans était une belle personne.

Un homme doux et sensible … toutes mes pensées vont vers ses proches.

 

Natacha Andréani

Pour avoir collaboré avec lui dans l’Heb’di pendant un an et demi, très triste d’apprendre cette nouvelle. Toutes mes condoléances à sa famille et ses proches.

 

Muriel Vassas

Thierry m’avait laissé écrire des articles orienté sur la tolérance. C’était une chance de me laisser la plume libre et il n’a rien coupé des écrits . Nous plaisantions il y a peu sur la politique malgré des sensibilités politiques différentes. Il reste celui qui m’a laissé écrire librement . Car c’était important d’être libre de son expression . RIP


Bertrand Alain Gillig

Il avait le courage de ses opinions, même si l’on était pas toujours d’accord. 🥲

Delphine Mann

C était un doux mais rebelle! Il était dans la lignée des cabarets alsaciens, des esprits des Bundschuh, des critiques acerbes qui n’ existent plus dans le mainstream. Il aimait s’ opposer. Il avait ses ennemis et amis. Il avait l’ âme du heimelig et du romantisme rhénan. Il part sur la Nef des Fous, la sphère noire de la Melancolia a gagné.

Raymond Weigel

RIP Thierry… Une immense perte pour notre Alsace. 🇮🇩🌹

Sincères condoléances à la famille ! Je suis accablé par la disparition de Thierry avec qui j’ai eu plusieurs fois contacts notamment lors de la parution de mon livre photographique « Résistance du peuple alsacien en Rot un Wiss » en 2016 et à d’autres occasions. Merci et sincères condoléances à toutes celles et ceux qui l’ont apprécié!

 

Denis Bernhard

Il est libre Thierry… libre de ce monde de Kafka comme il aimait si bien le dire…vole mon ami, zum wohl.

Virginie Joron

Mon cher Thierry,

Nos combats politiques différents et souvent contraires nous ont fait nous connaître il y a déjà quelques années.

Au fur et à mesure du partage de nos visions, de nos différences, une confiance s’est installée avec beaucoup de respect et pour moi, de l’admiration pour ton travail. Tu étais seul contre tous, seul à défendre la liberté d’expression – ce qui est un pilier fondamental de la construction de la pensée et du débat démocratique.

Je me souviens encore de ces interviews où tu n’avais pas ta langue dans la poche, c’était ta force et aussi la victoire de l’Heb’di.

Ce qui nous a uni, c’est la question de la défense et de la promotion de l’Alsace. Ton sujet de prédilection et pour lequel tu as beaucoup œuvré. Merci pour cela mon cher Thierry.

Je suis heureuse de t’avoir croisé avec ton casque et ton blouson en cuir et ce regard curieux de tout.

Évidemment je suis très triste et je pense à ta famille, à tes amis et je leur adresse toutes mes condoléances.

Tu vas nous manquer.

Je t’embrasse.

Virginie

Alexandra Vallat

Thierry, Un hommage de ma part? Non. Je ne veux pas te rendre hommage. Les hommages sont réservés aux morts et tu ne le seras jamais. Pas pour moi. N’en déplaise à qui voudra, et surtout à toi. J’ai vécu à tes côtés le meilleur et le pire. À l’instar d’un mariage diront certains? Sans doute. Peut-être. Qu’importe. Tu m’as donné la chance inouïe d’exercer le métier dont je rêvais tant, sans exigence préconçue ou diplômes formatés d’une presse bien en place (les places ont bien changé depuis et ça te fait bien marrer de là haut, c’est sûr).. Tu étais mon « chef », mais j’ai vécu à tes côtés la joie d’écrire, de dénoncer, d’investiguer, de donner mon ton, mes idées, mes coups de gueule et d’y ajouter ma plume sans que jamais tu ne t’y opposes. J’ai travaillé dur sans avoir eu l’impression de travailler. Jamais. Tout cela était un terrain de jeux à la fois sérieux et léger. Les mêmes convictions. Les mêmes idéaux. Si légers. Si sérieux. Chaque bouclage (bien souvent à 2h du mat, après quelques pinots noirs et des pizzas) était un accouchement, avec les suites post-partum nécessaires à une prochaine renaissance. Toujours borderlines, ces épisodes journalistiques ont fait de moi une personne à part entière, extrêmement imparfaite, ultra-sensible, aux idéaux surréalistes et aux rêves parfois brisés. Qu’importe. J’ai vécu ces années comme une bénédiction et celles-ci, je te les dois. Tout n’a pas été simple. Tonic, Vivre l’Alsace, Hebd’i, toi, moi, nous tous… rien n’a plus été simple et léger. Je t’en ai voulu, beaucoup, pour un tas de choses qui ne regardent que nous et que je ne peux plus te gueuler au coin d’une table. Malheureusement. J’aimais être franche avec toi, et te dire vertement ce qui ne collait plus. Toi aussi tu aimais ça, je crois, l’horizon aigrelet de nos derniers échanges. Et ma franchise. Notamment en terme de politique. Qu’importe. Nous avons mangé une pizza ensemble lors de notre dernière rencontre. Elle était délicieuse. Le vin aussi. Loin des traditions alsaciennes tout ça non? Mais nous savions… Nous, nous savions. Tu avais la tête pleine de projets que je ne m’engageais plus à suivre. Tu étais déçu. Je t’ai répondu que ce n’était pas grave. Peut-être que ça l’était. Ou pas. Sois en paix, Thierry. Sois libre. Je tenterai de l’être aussi. Que ton voyage soit beau, et étonnant. Étonnant surtout, pour toi ☺️ Je te dis au revoir, d’ici. Ta cigogne.

 

Hervé Bronner

J’ai été très ému d’apprendre la disparition brutale de Thierry Hans que j’appréciais et je m’associe très sincèrement à votre peine C’est toujours trop tôt pour ceux qu’on aime

Alsacien ( Sarre Union ) mais habitant à Lyon j’avais eu la chance d’échanger plusieurs fois et  longuement  sur certaines dérives du Crédit Mutuel  à Strasbourg que nous partagions ( notaire condamné immobilier Brun , Caisse Gutenberg …) En effet la même dérive grave se constate dans le « modèle lyonnais» …avec l’omerta du Progrès

Toutes mes chaleureuse pensées vous accompagnent dans ce moment douloureux

 

Robert Hertzog

Chers amis

J’étais loin de l’Alsace et viens un peu tardivement mais très sincèrement vous dire ma stupeur et mon immense tristesse à l’annonce du décès de Thierry Hans, Vous savez tous quel rôle déterminant il a joué dans le développement de votre publication ; la qualité de ses articles et la déontologie très scrupuleuse du journaliste d’investigation ont eu des conséquences profondes sur la vie sociale et politique de notre région. Cela ne se mesure pas mais est un acquis que ses collègues vont faire prospérer.

Merci de transmettre mes sympathies et condoléances aux proches et à la famille de Thierry.

 

Anita Schall, Aurélie et Marc et ces enfants, Janelle et Arthur…

C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès de Thierry Hans il laissera un grand vide pour les lecteurs de hebdi Thierry été et reste un homme honnête et droit avec tous à chacun il aimait et disait tout haut se que pensais beaucoup tout bas sans forcément posé de jugement il vas beaucoup nous manquer nos pensées accompagne tout sa famille et c’est proches amis et collègues dorénavant brillera tout la haut au firmament une nouvelles ⭐ aux côtés de mon époux notre papa notre papinou Monsieur Hans ont ne vous oubliera jamais.

Maxime permettez nous également de vous présenter nos plus SINCÈRES CONDOLEANCES 🖤

 

 

Laisser un commentaire

4 réactions à "Les hommages à Thierry de ses amis et lecteurs…"

  1. Henri a commenté:

    C’est triste ! Il n’y a pas de mot juste pour qualifier le départ d’un être hors du commun. RIP

  2. Roland a commenté:

    Je l’ai croisé à la foire bio d’Obernai, je l’appréciais, je le suivais dans Heb’di depuis le Lot. o.godin

  3. gilbert a commenté:

    encore un ALSACIEN qui nous quitte. COMME DISAIT GERMAIN ” noch ein vu dana Letschta ” was isch roger siffer seïsch dü nix, s’bliwa boll nuch noch Üslander im Elsass; sincères condoléances à son épouse et sa famille.

  4. Armand a commenté:

    Je viens de voir que Thierry a pris une autre route , mais de là où il est ! il regarde sur ceux qui sont restés pour continuer sur la route qu’il a malheureusement quittée. Très sincère condoléance et toute sa famille , et a toute l’équipe de HeB’Di .