Des cochons comme s’il en pleuvait !   Le Kochersberg n’est pas ce qu’il prétend être.   À moins de 3 km de Truchtersheim, chef-lieu de canton, une zone agricole jette le discrédit sur ce Kochersberg verdoyant, qui fut en son temps, qualifié de « beau jardin » par le Roi Soleil. Pauvre Louis XIV ! Il ne reconnaîtrait pas grand-chose à ce paysage bucolique, s’il revenait aujourd’hui. Les champs, près et bosquets ont laissé la place à une plaine déboisée, à des champs à perte de vue et à des hangars d’élevage posés les uns à côté des autres. Si dans certains villages, l’angélus marque chaque jour le début et la fin de la journée, pour le reste, les traditions ont cédé […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous