Le coup de cœur de Heb’di ! l’Association Solidarité Cause Animale (S.C.A.). Ces bénévoles « bienveillants » aident nos amis à quatre pattes en détresse. Aidons-les à notre tour !

En ces temps difficiles, personne n’est à l’abri d’un coup dur, d’un accident de la vie. Les animaux de compagnie comme nous tous. Mais eux n’ont pas de libre-arbitre et encore moins les moyens de rebondir face à l’adversité.

 

 

Solidarité.

La S.C.A Solidarité Cause Animale, même si elle est récente, est composée de membres aguerris. Ayant déjà aidé et secouru, pendant des années les animaux en détresse. Composée de 32 membres, elle rayonne dans toute la France. Son centre névralgique est à Lingolsheim.

 

Un logo emblématique !

Souvent, un dessin suffit. Il remplace de nombreuses explications et est compréhensible dans toutes les langues. La salutation « poing contre poing » aussi appelée power five consiste à se saluer en se cognant les poings. Bien sûr, nos amis à quatre pattes n’ont pas de poings, mais des doigts. Probablement hérités de la période esclavagiste, ce salut est encore plus beau. L’homme et l’animal en toute égalité, se saluant respectueusement. Un symbole et une vision que l’on devrait voir plus souvent.

 

 

Aider les chiens et les chats en difficultés !

L’association fait feu de tout bois, les animaux en détresse, malheureusement, ce n’est pas ce qui manque. L’adoption est bien sûr le but, on peut le faire en Alsace, en France et dans la Communauté européenne.

La S.C.A est aussi beaucoup impliquée pour circonvenir le drame pour ne pas dire le scandale absolu des « galgos espanols ». En Espagne, ce lévrier de race très ancienne, est communément utilisé pour la chasse, en particulier la chasse au lièvre en terrain découvert, mais aussi le lapin, le renard, et même le sanglier.
Chien martyr, il est pourtant d’une grande beauté. Le galgo a une belle musculature et une silhouette élégante, soulignée par une tête fine et allongée, un poitrail profond, un ventre bien levretté et un long fouet tombant en faucille au repos.

Son allure typique est, par nature, le galop. Le trot doit être allongé, rasant, élastique et puissant. Il existe deux variétés de galgos, l’un au poil serré et court, et le « barbudo » à poil mi-long.
Robuste et rustique, il devrait faire la joie de son maître, autrefois, il était le favori des grands d’Espagne, depuis il vit en enfer.

 

 

Plus objet qu’un être vivant, le martyre du galgo.

La chasse aux lévriers et les courses sont vivement dénoncées par les associations en Espagne. Les perdants et les mauvais chasseurs sont systématiquement éliminés, proportionnellement à leurs performances. Le galgo ayant mal chassé a déshonoré son maître. Il doit donc périr dans la douleur. Ils sont pendus (appelée « technique du pianiste » : le chien est pendu long ou court selon ses performances pour résister plus ou moins longtemps à l’étranglement, prenant appui sur ses pattes arrière), jetés au fond d’un puits, empoisonnés, abandonnés sans pouvoir s’échapper, affamés, amputés, traînés derrière une voiture jusqu’à ce que mort s’ensuive, vendus comme appâts de pêche, utilisés comme cibles vivantes pour le tir, comme proie pour des combats de chiens type pitbulls. Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux sont ainsi sacrifiés tous les ans, d’autres tout simplement abandonnés. Ce comportement atroce n’est pas spécifique seulement envers les galdos, les lévriers des Canaries et d’Argentine subissent aussi le même triste sort. D’autres races de chiens comme les podencos ont aussi maille à partir avec les humains.

 

La S.C.A réagit !

Elle intervient avec son refuge partenaire en Espagne pour l’exfiltration de ces chiens, souvent dans un état catastrophique. L’association les soigne, et les propose à l’adoption.

Il en est de même pour nos braves toutous et chats (ces derniers en moindre mesure), bien de chez nous, la misère animale est bien partout, pour tous les animaux à quatre pattes, ne l’oublions pas. Les sauvetages des animaux sont référencés sur la page Facebook de l’association, souvent avec un appel aux dons, car les soins chez le vétérinaire peuvent être onéreux. Vous pouvez aider la S.C.A, n’hésitez pas à faire un don dans le site « helloasso » où l’association est référencée.

La S.C.A s’implique aussi contre le projet d’un amendement du parti politique PSOE espagnol (parti politique socialiste) donnant encore plus de latitude aux propriétaires de chiens de chasse pour les martyriser. Une ignominie.

 

 

Les combats de la S.C.A.

Sauver la vie animale est dans les gènes de l’association, elle s’engage aussi dans la solidarité avec les associations et les refuges dans le besoin. Elle a créé « la boutique solidaire S.C.A » ce qui permet de les aider. On peut ainsi se faire plaisir tout en participant à une œuvre caritative.

Pour obtenir des subsides, elle participe au recyclage, comme la récupération de bouchons en plastique, en liège, des cartouches d’encre… Ses points de collectes sont disponibles en contactant l’association par Email ou en message privé. L’argent ainsi récolté est donné intégralement en faveur des animaux.

Une manière des plus écologiques pour aider.

 

 

Informer, sensibiliser, conseiller et soutenir, les potentiels adoptants. Et aider les associations françaises de protection des animaux.

Les animaux et leurs futurs maîtres ne sont pas lâchés dans la nature, une aide et un suivi peut être adapté selon les cas. Le but de la S.C.A est aussi de trouver des financements pour aider les associations de protection des animaux dans le besoin. Car les associations sont fragilisées par le manque de moyens pour la prise en charge des animaux en détresse. Peu à peu, elles disparaissent, laissant les animaux dans la détresse. La S.C.A a donc créé un partenariat permettant de les aider, une sorte de Secours populaire pour les associations.

Des campagnes de sensibilisation sur la castration des chiens et chats sont aussi lancées.

 

Le parrainage pour les animaux, c’est primordial !

La S.C.A travaille aussi avec des refuges ayant des chiens trop vieux ou malade. Le parrainage est donc une bonne solution. Le montant est à votre convenance, et cela permet de subvenir au besoin de l’animal n’étant plus apte à avoir une vie à l’extérieur du refuge. Un moyen des plus généreux qui pourra un peu soulager leur détresse. Des nouvelles de l’animal avec des photos et des vidéos, sont régulièrement remises aux marraines et parrains.

 

 

Des colis de Noël pour les animaux et aussi pour les humains !

Tout le monde a droit à un peu de réconfort pour Noël. La S.C.A s’y emploie avec d’autres associations, des bénévoles et avec la communauté solidaire d’Alsace partageant les mêmes valeurs d’entraides. Prendre soin de son prochain à deux et aussi à quatre pattes.

Nous vous remettons les liens Facebook.

https://www.facebook.com/solidaritecauseanimale/photos/a.112729024746796/177139224972442/

https://www.facebook.com/solidaritecauseanimale/photos/pcb.177804761572555/177804641572567/

 

Un grand merci à toute cette équipe qui donne du baume au cœur et donne vraiment envie de croire en l’homme. Elle sera présente au marché de Noël des créateurs à la salle des fêtes de Boersh le 12 et 13 novembre.

 

 

Maxime Gruber

maxime.gruber.hebdi@gmail.com

Laisser un commentaire