La recette marseillaise pour l’IHU de Strasbourg ? Il ne faut pas être devin pour connaître l’avenir de l’IHU, nous devons tout simplement voir ce qu’il se passe ailleurs, comme à Marseille par exemple !   En effet, inutile de pratiquer l’art divinatoire de lire dans les entrailles d’un animal ou d’un rebelle au système du professeur Jacques Marescaux pour deviner l’avenir de l’IHU de Strasbourg. Contrairement aux billevesées répétées à l’envi du président général de l’IHU, Philippe Richert et du directeur général de la même institution, Didier Mutter. Paris veut la tête des personnes prises la main dans le pot de confiture, certainement pas celles du personnel. Le chantage du bouclier humain pour sauver notre trio, Jacques, Didier et […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous