Plaine, la rugueuse dans le bain d’acide ministériel. Spécial vinaigre pour dissoudre le conseil municipal.   Cette commune des plus sympathiques, où la châtaigne fait sa réputation, ainsi que les doigts d’honneur en pleine cérémonie municipale, sans oublier la guerre des tracts à la prose indélicate, ne pouvait que faire le bonheur d’un journal satirique. Le feuilleton est loin d’être fini. Un 11 novembre 2022 sans armistice. Commémoration victorieuse emblématique, elle restera dans les annales de Plaine qui pourtant avait donné plus que sa part en 14/18. Contacté, le maire de Plaine, Jean-Marc Chipon nous apprend qu’il avait été prévenu le jour même par la préfecture. Il prévient à son tour les DNA de la dissolution du Conseil municipal. Il […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 3,90€ / mois !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous