CORRUPTION : L’ALSACE N’Y ÉCHAPPE PAS

Ce 9 décembre est la journée mondiale de lutte contre la corruption décidée par les Nations Unies. Encore une journée mondiale, me direz-vous… Mais pourquoi ne pas en profiter pour (re)découvrir la carte des affaires de corruption réalisée par Transparency International ? Elle recense 11 affaires touchant l’Alsace depuis 1992. La dernière condamnation date d’avril 2016 : un ancien conseiller municipal délégué de la ville de Colmar (2008-2012) a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir utilisé la carte bancaire d’un ami en état de faiblesse. L’ancien élu a interjeté appel.

Pour dénoncer des faits, vous avez Heb’di et pour vous aider dans vos démarches, il y a le groupe local Anticor 68 et Anticor 67.

 

LES DOIGTS DANS LE NEZ

Nous sommes confrontés à un phénomène étrange, en cette fin de semaine. À croire qu’il est devenu inconvenant de faire face à la difficulté. Faire face, oui, c’est bien de cela dont il s’agit : prendre les problèmes à bras le corps, se battre, embrasser ses responsabilités, bref, avoir des ***, quoi ! Mais non. La bande-son de cette fin de semaine dans la presse, c’est « Je ne veux pas travailler » ! Et, sincèrement… Qu’y a-t-il d’admirable dans l’éloge de la facilité, de la victoire-pépère, du y’a qu’à et du faut qu’on en schlappes ? Ah oui, c’est vrai : suer, c’est le rôle du Tiers-État.

 

LA POLITIQUE EN MODE FASTOCHE

Primaire de gauche : un appel bas-rhinois à la mobilisation

« Plusieurs personnalités socialistes du Bas-Rhin ont signé un appel citoyen à participer à la primaire de gauche, qui se tiendra les dimanches 22 et 29 janvier 2017 » nous informe la presse alsacienne.

De Robert Herrmann à Rloand Ries en passant par Thierry Sieffer, Eric Elkouby (en pleine lune de miel avec Manuel Valls) et Armand Jung, Philippe Bies et Catherine Trautmann, tous sont unanimes : allez quoi, tous à la matern-oups pardon- à la primaire, et sans faire d’histoire ! Tous s’invitent mutuellement à « ne pas rester en marge de ce mouvement démocratique majeur ». Bah, il faut se donner la main et sourire sur la photo, cela devrait suffire à endormir le peu de conscience politique qu’il reste à nos concitoyens. Sinon, les sujets de fond ? Ah oui, pardon : pas rigolos et ennuyeux, c’est pas là-dessus qu’ils seront élus, de toute façon…

 

ET MÊME LE SPORT ?

Basket : Strasbourg explose Utena

« Strasbourg est sur un nuage. La SIG s’est imposée 86 à 61 en Ligue des Champions contre Utena, équipe lituanienne chez qui ils avaient perdu à l’aller » s’extasie-t-on un peu partout.

Eh bien, les sportifs strasbourgeois sont dans le haut de la vague en ce moment : après le foot et le Racing vainqueur face à Sarre-Union (waouh !), ce sont les basketteurs qui s’empare de la 3ème place du groupe D pour la Ligue des Champions en écrasant la Juventus Utena… Bon, loin de moi l’idée cynique de casser les joies simples d’une large part des médias locaux mais, tout de même, ceux d’en face étaient privé de deux joueurs et pas des moindres ! « On a eu de la chance » dira le coach Vincent Collet lors de la conférence de presse d’après match, « le match a été plus simple après les dix premières minutes dans lesquelles nous ne contrôlions pas la peinture »…

Non, allez, les Strasbourgeois se sont finalement bien battus sur ce coup-là, il faut être juste. Ils ont d’abord douté, puis ils se sont donné du mal : n’est-ce pas ce genre d’attitude qui nous touche, au fond, chez l’Homme ?

 

Laisser un commentaire