A Holtzheim, une cérémonie du 11 novembre respectueuse de notre histoire

Comme à l’accoutumée et depuis son élection, Pia Imbs, maire de Holtzheim (Bas-Rhin), organisera dans sa commune, lundi 11 novembre 2019 à 11h00, une commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 respectueuse de l’histoire de l’Alsace Moselle. En cela, elle répondra aussi à l’appel récent d’Unsri Gschìcht. 

Partout en France, le 11 novembre rend un hommage légitime aux poilus de la Première Guerre mondiale. Sauf qu’en Alsace-Moselle, les 380 000 soldats étaient des Feldgrauen, engagés dans l’armée du Kaiser pour la défense de leur patrie d’alors, l’Allemagne. 50 000 d’entre eux ne reverront plus leur Heimet (petite patrie) ; ils reposent aujourd’hui dans des cimetières militaires allemands.

Par honnêteté intellectuelle et respect de l’histoire singulière de l’Alsace et de la Moselle, Unsri Gschìcht a invité les maires des 3 départements concernés à organiser, dans leurs communes, une commémoration qui respecte cette réalité ; car dans cette guerre épouvantable entre « eux » et « nous », nous – les Alsaciens-Mosellans – nous étions eux…

Le Maire de Willstatt Marco STEFFENS et Pia IMBS, le 11 novembre 2018

Le cérémoniel, digne et honorable, proposé par le ministère des Armées – comme par exemple, la lecture de lettres de poilus devant le monument aux « morts pour la France » – est incongru en Alsace et en Moselle, car évidemment inadapté à la réalité vécue par nos aïeux. Le courrier adressé le 5 octobre 2019 par Unsri Gschìcht au président de la République demandant que soit prise en compte la spécificité historique de l’Alsace et de la Moselle est resté lettre morte…

A Holtzheim, à l’initiative de madame le maire, Pia Imbs (sans étiquette), la cérémonie du 11 novembre sera respectueuse de cette histoire : discours adapté, présence de Feldgrauen en uniforme, chant « Ich hatt’ einen Kameraden »… Car « s’il est un devoir auquel nous ne pouvons pas déroger, nous, Alsaciens, c’est d’éteindre les braises des nationalismes par l’affirmation de notre double culture, de notre double identité qui constituent une richesse, parce qu’elle puise aux sources de deux grandes nations. » dira notamment Pia Imbs.

En savoir + sur l’appel aux maires : www.unsrigschicht.org

Laisser un commentaire