La vengeance de Philippe Richert Un juriste strasbourgeois analyse le changement de comportement de Philippe Richert envers l’Alsace à un contrecoup du référendum raté de 2013. Pour lui, le Président de la Région a changé du tout au tout, pire, alors que la manifestation « anti-fusion » du 11 octobre 2014 aurait pu en faire un « chef de la révolte alsacienne », il est rentré dans le rang de l’Etat, heureux de devenir le patron d’une région plus grande que la Belgique. S’agit-il dès lors que « brûler ses vaisseaux ». Cette expression nous renvoie au débarquement des troupes de Agathocle de Syracuse, en Afrique du nord, vers le IVe siècle avant Jésus-Christ. Il fait brûler tous ses navires, pour ne pas qu’il y ait […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous