Pas de drapeau ? Oui, mais lequel ? « Apparaîtront notamment l’interdiction en séance des signes distinctifs (drapeaux, écharpes…), l’interdiction de captation vidéo par les élus et leurs collaborateurs, un encadrement des vœux, motions, questions orales et résolutions » lisait-on dans les DNA du 21 avril dernier. Cette interdiction de signes distinctifs vise-t-elle les syndicalistes venus déjà manifester ? Si tel était le cas, on attendra avec impatience les réactions de ces derniers. Mais, dans les faits, ne viserait-elle pas plutôt la manifestation d’une appartenance régionale – entendons l’Alsace ? L’objectif viserait donc des élus de son opposition comme de sa majorité. Si l’interdiction vise bien le drapeau alsacien, une plongée dans l’Histoire imposerait de faire comprendre au « Président », quels ont été les moments où […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous