Tout cela fait suite à la demande du 1er Ministre d’ouvrir une mission d’enquête sur « l’Entité Alsacienne ». Discrètement, la pétition a circulé dans les mails de privilégié. Il ne fallait pas ébruiter l’affaire et encore moins y associer les sans-mandats qui ont tout risqué, depuis le début pour mettre fin à la réforme territoriale. Un Marx et ça repart ! « Sans remettre en cause le Grand Est, vous évaluerez la réalité des volontés exprimées, examinerez les avantages comme les inconvénients des hypothèses institutionnelles offertes par le code général des collectivités territoriales, telle que l’entente départementale ou la création d’un département Alsace par fusion des deux départements existants » demanderait le Premier Ministre. On comprend que les affaires reprennent pour le Préfet Marx. […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous