Amazon à Dambach-la-ville : des emplois en moins !

La communauté des communes du Pays de Barr souhaite autoriser l’implantation du plus grand centre logistique d’Amazon de France sur un terrain de 150 000m2 situé sur le ban communal de Dambach-la-Ville.
Suite à l’inquiétude légitime exprimée spontanément par des citoyens à ce sujet, de nombreux collectifs, entreprises et associations demandent aux élus du Pays de Barr de stopper ce projet insensé. 

Un collectif opposé au projet d’implantation d’Amazon en Alsace, constitué notamment du Chaudron des alternatives, de la Confédération des Commerçants de France, des Amis de la Terre, d’Alternatiba, d’ATTAC ou encore de France Nature Environnement, a adressé un courrier ce 22 mai à l’ensemble des élus de la Communauté de Communes du Pays de Barr pour demander l’abandon de ce projet titanesque et marquer son refus du modèle hégémonique de la multinationale. 

Un emploi créé chez Amazon induit la perte de deux emplois localement.

Amazon, connaît une croissance exponentielle et compte doubler sa surface de tri et de stockage en France en moins d’un an, avec plus de 8 projets d’entrepôts et centres de tri supplémentaires dont celui de Dambach-la-Ville. Or les conséquences de l’implantation d’Amazon en termes de destruction d’emplois et de conditions de travail sont dramatiques : un emploi créé chez Amazon induit la perte de deux emplois localement.

Les emplois dans la logistique sont, en outre, particulièrement pénibles et peu payés. A Dambach ce serait également 18 hectares de terres agricoles qui seraient bétonnées pour ce projet, au mépris de l’urgence écologique et de relocalisation de l’alimentation. Un entrepôt Amazon de cette taille importerait, majoritairement de Chine, 240 millions de produits supplémentaires par an, aggravant lourdement le changement climatique. Son implantation entraînerait également une hausse importante du trafic sur le territoire. Par-delà ces conséquences sur l’environnement et l’emploi local, Amazon est également connu pour ses pratiques d’évitement et de fraude fiscale massive. 

18 hectares de terres agricoles qui seraient bétonnées pour ce projet, au mépris de l’urgence écologique

La crise sanitaire majeure que nous vivons actuellement a permis à la plupart des citoyens de marquer le temps d’un avant et d’un après et de questionner notre modèle sociétal consumériste. De tels projets sans concertation de la population concernée, qui plus est, ne peuvent plus et ne doivent plus être acceptés. Pour compléter ce plaidoyer, le collectif appelle tous les citoyens et toutes les citoyennes concernés à signer une pétition en ligne. Il est temps de repenser notre modèle de société et de répondre à la crise environnementale, sociale, et aux futurs chocs annoncés, par des solutions concrètes construites avec les citoyens, ainsi que préserver nos lieux de vie et leurs habitants.

A ce titre, le collectif est disposé à proposer un projet alternatif concret viable économiquement.
Le collectif annonce son intention de médiatiser la réponse apportée au courrier afin que chaque citoyen puisse être dûment informé de la position des élus de la Communauté de Communes du Pays de Barr.

LES COSIGNATAIRES 

Le Chaudron des Alternatives  / Alsace Nature / les Amis de la Terre France / Alternatiba France / Alternatiba Strasbourg / ANV Cop21 Strasbourg / ANV Cop21 France / Association Femmes Actives de Sélestat / Association Nature et Vie / Association Tiefenbach Environnement/ ATTAC France / Collectif Citoyen Pour le Climat Strasbourg
/ Collectif Grand Contournement Ouest Non merci / Collectif national pour le commerce de proximité / Confédération des commerçants de France (CDF) /La confédération Paysanne Grand Est / Dam’Nature/ 
Duppigheim Qualité de Vie /Ecoval / Extinction Rebellion Strasbourg / Les fédinois contre le GCO / FNAUT- Grand Est / France Nature Environnement / Gilets Jaunes Chatenois/ Gilets Jaunes Sélestat / Gilets Jaunes Strasbourg / Greenpeace Strasbourg / Groupe Local Piémont d’Alsace Nature / Linux 
Informatique Sélestat / Monnaie Locale 68 La Cigogne / Monnaie Locale 67 Le Stuck / NARTECS / Nous voulons des coquelicots Sélestat / Oxfam Strasbourg / OPABA / Réserve du Bischnoï / Résistance à l’Agression Publicitaire Strasbourg (RAP) / Schillick Ecologie / Stop Fessenheim / Strasbourg Respire / Touch’Art / TRAJET / Youth for Climate Strasbourg /Zéro Déchet France / Zéro déchet centre alsace / Zéro déchet Strasbourg 

Commerçants et artisans locaux : Jardins de Gaia – Domaine Moritz – Les Jardins en Chantant – Emmâus Mundolsheim – Le panier du maraicher – Coop Les Oies Sauvages Colmar – Optic premier regard Sélestat – Boulangerie Pain de la Vigne Sélestat – Boutique Little Nuage – Institut bionaturel Sélestat – La pause gourmande Sélestat – Le petit atelier 

Laisser un commentaire

5 réactions à "Amazon à Dambach-la-ville : des emplois en moins !"

  1. Emmanuel a commenté:

    Hmm ….qui n’utilise pas les services d’Amazon?Pourquoi Amazon ne s’installe pas en Allemagne pour desservir l’Alsace.Je ne suis pas sur qu’empêcher Amazon de s’installer permettra le développement d’un autre modèle de consommation.Je préfére qu’Amazon s’installe à Dambach que dans lesVosges ou en Allemagne.

  2. Emmanuel a commenté:

    Les signataires : des altermondialistes des LFI des marxistes léninistes …..à part les impôts et le collectivisme ils ne proposent rien.

  3. ERIK a commenté:

    Amazon et son entrepôt, ce serait l’occasion par exemple pour un fabricant de pain d’épices alsacien Fortwenger de booster ses ventes et de “maintenir nos emplois en Alsace” plutôt que de lancer un appel à l’aide. Les Allemands, les Autrichiens sont très présents sur Amazon.de. On cherche en vain les produits alsaciens. À croire que certains entrepreneurs alsaciens préfèrent lancer des appels plutôt que d’aller chercher les clients. Lancer des appels à l’aide ou attendre comme Mme Klinkert les subventions du plan de relance Merkel-Macron. Une proposition franco-allemande qui ne devrait pas voir le jour vu l’opposition du gouvernement autrichien en particulier.

  4. Bruno a commenté:

    Quelle perte d’énergie stupide que de lutter ainsi contre Amazon. Cette entreprise est un modèle : dans toutes les entreprises du monde l’objectif est l’efficacité pour augmenter la création de richesse. Et pas que dans les entreprises : dans tous les foyers on va chercher à optimiser les tâches ménagères, les courses, l’éducation des enfants, etc…
    Venir taper sur une entreprise qui aura réussi tout cela en remplaçant le travail humain par des robots est une aberration. La preuve en est qu’il n’existe presque plus de “non-client” d’Amazon. La vraie question est celle de la répartition des richesses. Ne peut-on pas considérer aujourd’hui que Jeff Bezos a gagné suffisamment d’argent avec Amazon pour envisager une nationalisation de l’outil Amazon au profit de tous ?

  5. BRUNO a commenté:

    Pour info, l’actuelle zone logistique de Dambach fait une surface de 287000 m2, soit 28 ha … Donc ça ne va pas révolutionner la zone … Arrêtons de toujours vouloir demander des aides, des subventions, … de toute façon, le problème de Amazon, c’est les clients … qui d’entre nous n’a jamais commandé sur Amazon ? Celui là pourra jeter la première pierre …
    Je ne suis pas sur qu’empêcher Amazon de s’installer permettra le développement d’un autre modèle de consommation.Je préfére qu’Amazon s’installe à Dambach que dans les Vosges ou en Allemagne.