Le 7 février dernier, le maire de Berrwiller dresse un arrêté municipal d’interdiction de stationner sur un chemin rural du 1er mars au 30 novembre. Le fait serait anodin s’il n’empêchait pas l’accès des clients des établissements dont Vincent Heitz est le gérant : l’étang du carrousel et l’espace Miscanthus… Lors des dernière élections municipales de 2014, Vincent Heitz avait constitué une liste d’opposition contre celui qu’il nomme «le dictateur Jordan», en vain. Les panneaux ont été installés il y a quelques jours. L’arrêté municipal indique que les chemins « servent également au passage des gens du voyage se rendant dans l’aire d’accueil aménagée sur l’ancien carreau des Mines de Potasse d’Alsace » et « que le stationnement de véhicules […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous