Tout commence donc, comme souvent sur les réseaux sociaux par la diffusion d’un enregistrement vidéo et musical. Immédiatement les militants anti-cirques évoquent sur les réseaux des chants nazis, racistes ou SS ! Assez pour réveiller la toile.   Faute de goût plus que dérapage Dans les faits, ce chant est bien allemand. Il s’agit d’ « Ein Heller und ein Batzen » ! Wikipédia, bible rapide et simple nous rappelle qu’il s’agit d’« une chanson à boire du folklore populaire allemand composée vers 1830 par le comte Albert von Schlippenbach (1800-1886). Bien sûr les « Heili, Heilo, Heila » rappellent les « heures les plus sombres » de l’Histoire. Dans les faits, les paroles sont pour le plus bucolique. Le martial second couplet « Die Wirtsleut’ und die Mädel,Die rufen beid’: “Oh weh! Oh weh!”, Die Wirtsleut’, […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous