Richert remis sur les rails Philippe Richert avait certainement envisagé une fin de carrière plus glorieuse. Mais les Alsaciens ne lui ont jamais pardonné sa volte-face lors de la fusion des régions du Grande Est. C’est l’une des raisons qui ont incité l’ancien président de la région à partir prématurément en retraite. Mais ne vous inquiétez pour lui. À 65 ans, il s’est trouvé un petit job en traversant la route, histoire de compenser l’augmentation des taxes sur les carburants. Philippe Richert est maintenant vice-président de l’ARAFER (l’Autorité de régulation ferroviaire). Félicitation ! Il a été nommé par décret du président de la République du 9 novembre 2018, sur proposition du président du Sénat.  Son mandat prendra fin en novembre 2024. Sur […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous