Parfois je me demande comment l’homme devenu marque commerciale peut vivre avec un tel fardeau. Car franchement je pense que cette situation doit être très difficile à vivre. Bien sûr, il a de l’argent (trop pour une seule vie), il est célèbre (trop pour un seul homme), il est adulé (trop pour que cela dure), mais que doit-il offrir en contrepartie ? Rien de moins que sa vie.

Bref, c’est son choix. En est-il conscient ? Je l’ignore et cela ne me regarde pas.

La marque Neymar nous est servie à toutes les sauces en ce moment. À croire qu’il ne se passe plus rien dans le monde qui soit susceptible d’intéresser les Français en vacances si l’on en croit la presse dans son ensemble.

222 millions d’euros. Voilà le chiffre magique qui fait rêver les éditorialistes. Certains, pour s’en gargariser, d’autres pour s’en épouvanter. Il n’y a pas de quoi. Acheter une marque de niveau mondial dans un marché en croissance pour 222 millions d’euros reste un investissement modeste qui sera rapidement rentabilisé. Il suffit de voir le président du Barça fulminer pour prendre conscience qu’il n’a pas placé la barre assez haut (je veux dire la clause de rachat de la marque) et qu’il a, dans ce transfert, plus perdu que gagné. Qui ne se réjouirait pas autrement d’avoir encaissé 222 millions d’euros ?

Croyez-moi, les prochaines clauses des grandes stars du foot vont bientôt culminer à 3 ou 400 millions. Ce qui est en cause, ce n’est pas le talent des joueurs (même si celui-ci est indéniable) car Neymar ou Messi ont un talent équivalent à des Pelé, Platini ou Zidane. C’est juste que le football est une machine à fric en pleine expansion. Fini le temps où le football restait cantonné à l’Europe et l’Amérique du sud. Le football est présent partout. Un jour, la coupe du monde sera gagnée par une nation d’Extrême-Orient ou d’Afrique et Neymar sera devenu une marque acquise à peu de frais.

Alors, qu’ils soient dithyrambiques ou frustrés, calmos les commentaires. Il n’y a pas que Neymar dans la vie.

En attendant, Strasbourg s’est pris un beau 4-0 pour entamer son parcours en ligue 1. Mais bon, ce n’est pas grave, Neymar viendra quand même courir sur la pelouse de la Meinau. 😉

Laisser un commentaire