La « droite nationaliste », étonnant qualificatif adopté hier par les médias francophones, est la grande gagnante avec 13 %. Les autres résultats majeurs sont 20 % pour le SPD et 9 % pour l’extrême gauche, comme pour les verts. On analysera l’ensemble des résultats, régions par régions. Pas de grosse « koalition » Première évolution, la décision de la gauche de s’ancrer dans l’opposition. Le SPD refuse la « Grosse Koalition » obligeant Angela Merkel à s’allier avec les libéraux du FDP ( 10 %) et sans doute les écologistes. Angela Merkel devra donc mettre un frein sur certains investissements et cela pourrait freiner la lune de miel entre la chancelière et Emmanuel Macron. L’impact économique Second constat, la relative santé économique n’a pas freiné […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous