Je m’effondre dans mon fauteuil. Certes, j’ai voté Jean Lassalle, histoire de voter terroir. J’avais plié mon bulletin de vote. Mais là, Le Pen – Mélenchon au second tour, j’ouvre les yeux. Marine Le Pen 30 %, Jean Luc Mélenchon 20 %. Personne n’imaginait cela. Personne non plus n’aurait parié sur l’égalité Fillon-Macron à 18 %, sur l’effondrement du PS et ce vote utile à gauche. Jean-Luc Mélenchon exulte. Pas d’hologramme ce soir. « Ce soir est un grand soir » dit-il le poing levé. Du côté du FN, Marine sourit. Les commentateurs commentent. On se demande quelle sera l’image de la France en Europe, coincée entre deux candidats radicaux si ce n’est extrême. Les résultats tombent et confirment le second tour. […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous