Le best of de la semaine

Humour québécois

« Douze centimètres. C’est le cumul de neige tombée à Paris ces deux derniers jours. « Ça panique pour un 12 centimètres de neige et un petit -8 °C dehors, alors que c’est presque la routine pour nous, et encore, une piqûre de moustique avec ce qu’on a comme hiver actuellement ! » Les commentaires sous l’article « Paris ensevelie sous la neige », sur Radio-Canada, n’épargnent ni la France ni les Parisiens (surtout les Parisiens). Globalement, les Québécois se marrent bien en nous regardant, on peut le dire. »
Allez c’est de bonne guerre, et faut dire que nous aussi on se poile devant le spectacle offert par nos amis de la capitale. Tabarnak !

Le son de l’amour

Vous le savez, nous le savons tous : pas d’histoire d’amour sans chanson d’amour !
Des artistes, invités de l’édition 2018 de « Strasbourg mon amour », dont le coup d’envoi sera donné ce vendredi, nous livre leurs morceaux adaptés à toutes les situations ou presque.”
Dans cette B.O de l’amour, on trouve dans le désordre George Michael, Marvin Gaye, Otis Redding, The Platters, James Brown, Whitney Houston et même Ed Sheeran… Dommage que cette programmation amoureuse ne laisse a priori aucune place à la chanson française. Quelle serait votre chanson, à vous ?

Cap sur l’Alsace

Osons d’abord le dire, le texte de l’appel nous semble un peu creux. Ecrit par quelques élus et un chef de cabinet ou deux, il laisse peu de place à l’Alsace réelle et charnelle pour nous vendre de l’institutionnel.
Entre nous, on ne se bat pas pour des élus et leur confort, mais pour une région ! Visiblement, il ne reste ici pas assez d’argent pour réaliser un vrai site…
Sur Internet
« Brigitte Klinkert et Frédéric Bierry veulent développer l’audience de leur tribune « Cap vers l’Alsace » signée vendredi par quelques 130 premiers signataires, élus et représentants de la société civile. Les présidents des départements du Haut-Rhin et Bas-Rhin ont lancé hier une série d’outils numériques pour « permettre à chacune et chacun souhaitant s’engager pour une collectivité territoriale d’Alsace à statut particulier, de soutenir cette déclaration, de suivre son évolution et de partager ses observations » précisent les DNA.
On n’espère que, comme feu la pétition de Jean Rottner, celle-ci ne finira pas sur l’autel des ambitions individuelles.

Une question : pourquoi ne l’avoir laissée qu’aux élus, au départ ?

L’Alsace, une Corse sans les Corses

« Compliqué de mettre l’Alsace et la Corse dans le même bateau. Même si certains Alsaciens optent pour des plaques d’immatriculation corses (mais bon, ils ne sont pas les seuls en France). Et même s’ils sont un certain nombre, sur l’île de Beauté comme au bord du Rhin, à militer pour un statut particulier aux yeux de l’Etat.
Il faut dire qu’à la lumière de la situation corse, animée par les désirs autonomistes, on entend des «Et pourquoi pas l’Alsace » ? D’autant que ça pourrait aussi bouger sur ce territoire » écrit 20 Minutes !
Il faudrait que les Alsaciens soient décidés comme les Corses. Vaste rêve !
En Corse, Macron lâchera des mesures économiques

Et quelles mesures…

«”L’amnistie est toujours exclue par l’Elysée, mais le rapprochement de certains prisonniers pourra être étudié au cas par cas”, glisse un conseiller. Le statut de résident corse, que réclament les nationalistes, n’est pas non plus une option pour le chef de l’Etat, mais des mesures pourraient être annoncées pour faire face au problème du marché immobilier sur l’île. De manière générale, il est question d’accorder plus de marge de manœuvre pour le développement économique de la Corse. Reste encore à en connaitre les modalités. Emmanuel Macron aime à ménager ses surprises, mais il ne sera pas question en tout cas d’inscrire la mention “peuple corse” dans la Constitution. “Il n’y a qu’un seul peuple, et c’est le peuple français”, rétorque sèchement l’Elysée. » nous apprend Europe 1.

“Il n’y a qu’un seul peuple, et c’est le peuple français”
On rappellera ici que l’accord de Nouméa, à vocation constitutionnelle, reconnait le peuple Kanak !
Voilà qui nous ferait aussi penser au Grand-Est. Il n’y aurait qu’un grand est et il serait français.
En Allemagne, en Russie, on en rit encore.

Fonctionnaire, vous avez dit fonctionnaire ?

Parce qu’il y a deux “i” dans “fonctionnaire” et qu’il faut bien mettre les points dessus
En prévision des délires qui s’annoncent dans le cadre des discussions sur les effectifs de fonctionnaires où il est de bon ton de dire qu’il y en a beaucoup trop et qu’ils coûtent trop cher alors qu’ils ne foutent rien, je vous invite à jeter un œil dans le magazine Challenges qui rappelle fort justement que France Stratégie, organisme rattaché à Matignon, donne les chiffres qui font apparaître qu’avec 88,5 fonctionnaires pour 1000 habitants, la France se situe certes en haut du panier des pays de l’OCDE, mais qu’elle est en-dessous de pays tels que le Canada ou les pays scandinaves, et qu’elle n’est donc pas “le pays qui compte le plus de fonctionnaires“, comme on peut le lire dans certains médias.
Je me permets d’ajouter qu’en cette matière, il vaut savoir de quoi on parle, que si dans notre beau pays il y a beaucoup de fonctionnaires c’est peut-être aussi parce qu’il y a une forte demande de services publics (qui, d’ailleurs, ont longtemps fait la fierté et contribué au prestige du pays ainsi qu’à la qualité de vie), et qu’en réalité “fonctionnaire” ne veut rien dire. Ça signifie simplement qu’on est payé par une personne publique, mais le métier de fonctionnaire n’existe pas, la fonction publique couvrant près de 1500 métiers différents.

Réduit en cendres ?

Parce qu’il avait fait son travail – informer – l’hebdomadaire économique Challenges avait été condamné en référé par le Tribunal de commerce de Paris à retirer de son site un article dans lequel il révélait « les conséquences des difficultés financières d’une grande entreprise», en l’occurrence Conforama, nous rappelle Libération.
« Dans un éditorial de notre numéro du 25 janvier nous expliquions que ce jugement était pour nous exemplaire du risque que le « secret des affaires » fait peser sur le droit à l’information. (…) Raison pour laquelle nous avons décidé d’interjeter appel, une décision qui a été communiquée au tribunal ce jour », a annoncé le directeur de la rédaction du magazine, Vincent Beaufils, sur le site de Challenges.”
Que le secret des affaires puisse ainsi remettre en cause la légitimité de la presse, en se contentant de balayer la m**** d’un revers de la main pour la glisser sous le tapis, ni vu ni connu, en France, en 2018, c’est un peu inquiétant pour la liberté des citoyens. Parce que nous ne sommes pas tout à fait libres quand nous ne sommes pas informés.

Zyclon Bis

Volkswagen s’excuse pour avoir forcé des singes à respirer des gaz d’échappement…
Le New York Times nous révèle qu’une étude a été menée en 2014 dans un laboratoire américain. Le centre de recherches, fondé par Volkswagen, Daimler, BMW et Bosch, avait alors soumis dix singes aux gaz d’échappement d’une Coccinelle du constructeur automobile allemand. Il y aurait également eu des cobayes humains… mais volontaires, hein, faut pas déconner !
Les traditions ont la vie dure outre-Rhin…

Pourquoi tu tousses ?

Une dizaine de médicaments contre le rhume en vente libre sont désormais interdits de publicité par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament en raison des effets indésirables rares mais graves qu’ils peuvent provoquer.
Dolirhume, Actifed, Humex, Rhinadvil…
Cette décision intervient suite à la survenue d’effets indésirables graves : 296 ont été enregistrés entre 2001 et 2007 par la Base nationale de pharmacovigilance. Selon l’ANSM, chaque million de boîtes vendues entraînerait 0,2 à 0,7 cas d’effets indésirables, cardiaques (hypertension artérielle, angine de poitrine) ou neurologiques (troubles du comportement, accident vasculaire cérébral).
Ceux-ci sont dus à la présence de pseudoéphédrine, un vasoconstricteur qui, en rétrécissant le diamètre des vaisseaux sanguins, permet d’atténuer les symptômes du rhume. Mais cette réduction des vaisseaux entraîne, de fait, une augmentation de la pression sanguine et du risque cardiovasculaire. Ce phénomène peut alors être dangereux, notamment pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou d’hypertension artérielle.
Une étude menée par l’Agence du médicament a montré que ces risques ne concernent que les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires ou celles faisant un mauvais usage de ces médicaments en vente libre. Les données de pharmacovigilance rapportent en effet que la majorité des victimes d’effets indésirables ne connaissaient pas les contre-indications ou la durée maximale du traitement (qui est de 5 jours).
Oui mais quand même, quand on sait que la durée habituelle d’un rhume non soigné est d’environ 8 jours et que la plupart des médicaments censés lutter contre le rhume ne sont efficaces qu’au bout de 8 jours… On peut faire des économies.

Cuculture

D’après L’Eléphant (c’est une revue, excellente de surcroît), les femmes préfèrent les hommes cultivés.
Interrogés spécifiquement sur le critère de choix de leur conjoint, la différence homme-femme est frappante. Ainsi, 62 % des femmes préfèrent être en couple avec quelqu’un de très cultivé, contre 38 % des hommes. Chez eux, les talents du partenaire en matière sexuelle sont primordiaux (42 %, soit le double des femmes). Chez les jeunes femmes (moins de 25 ans), le critère est déterminant (82 % préfèrent quelqu’un de cultivé). Ce qui les a conduites, dans 53 % des cas, à mettre fin à une relation pour insuffisance de culture générale.
C’est vrai, je confirme, d’ailleurs, je ne sais plus où donner de la tête, moi !

Patatras !

C’est une information de nature à battre en brèche les idées reçues : la consommation d’alcool et de tabac connaît une baisse importante en Russie. La ministre russe de la Santé Veronika Skvortsova a annoncé mardi, durant le forum Gaïdar à Saint-Pétersbourg, que la consommation d’alcool avait diminué de 80% par habitant au cours des cinq dernières années. La consommation de tabac a, elle, chuté de 22%.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la consommation annuelle serait de 12,2 litres par habitant, ce qui place la Russie derrière la France ou encore l’Allemagne.
Quand on vous dit que tout fout le camp…

Fin des zharicots

La revue Tout comprendre envisage 8 scénarii pour la fin du monde :
l’éruption d’un super volcan qui obscurcirait l’atmosphère à un point que rien ne pousserait et qu’il ferait, pendant plusieurs années, un froid glacial;
une guerre nucléaire;
la chute d’un astéroïde;
la mort du soleil (pour ça, on peut voir venir, mais il est vrai qu’il faut être prévoyant);
un bombardement de rayons gamma (rien à voir avec la lessive, c’est une bouffée de photons gamma libérant un rayon d’énergie colossal, mais qui ne se produit que tous les 5 millions d’années, ce qui devrait me laisser le temps de terminer mon rasage);
une pandémie mondiale (un virus ultra méchant et super contagieux);
une prise de pouvoir des robots.

Bah, du moment que HEB’DI survit…

 

Ne loupez aucun article Heb’di ; profitez de l’offre  exceptionnelle Magazine + Web à 35 euros :  https://www.hebdi.com/boutique/
Soutenez Heb’di en faisant un don déductible de vos impôts : https://www.hebdi.com/payez-dimpots-hebdi-paradis-fiscal/

 

Laisser un commentaire