Le seul alsacien de service, c’est le secrétaire général Alexis Kohler qui a dévoilé une liste paritaire : onze hommes et onze femmes.

Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian

Ministre d’État, ministre de l’Intérieur : Gérard Collomb.

Ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire : Nicolas Hulot.

Ministre d’État, ministre de la Justice : François Bayrou

Ministre des Armées : Sylvie Goulard.

Ministre des Solidarités et de la Santé : Agnès Buzyn.

Ministre de l’Économie : Bruno Le Maire

Ministre de l’Action et des comptes publics : Gérald Darmanin

Ministre de l’Outre-Mer : Annick Girardin

Ministre de la Cohésion des territoires : Richard Ferrand

Ministre des Sports : Laura Flessel

Ministre du Travail : Muriel Pénicaud

Ministre de l’Education nationale : Jean-Michel Blanquer

Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation : Jacques Mézard.

Ministre de la Culture : Françoise Nyssen

Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : Frédérique Vidal

Ministre, auprès du ministre d’Etat, en charge des Transports : Elisabeth Borne.

Ministre en charge des Affaires européennes : Marielle de Sarnez

Secrétaire d’État, en charge des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement : Christophe Castaner

Secrétaire d’État, en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes : Marlène Schiappa. 

Secrétaire d’État, en charge des personnes handicapées : Sophie Cluzel. 

Secrétaire d’État en charge du numérique : Mounir Mahjoubi.

 

Y-a-t-il des réseaux alsaciens à Paris ?

On notera l’absence de ministre alsacien dans ce Gouvernement, ce qui en  dit long sur les réseaux politiques alsaciens à Paris.

Fabienne Keller, omniprésente dans les médias, semblait s’y voir. Il semble que des influents strasbourgeois ait pesé en sens inverse auprès du Premier Ministre, comme du Chef de l’État.

 

 

Laisser un commentaire