Gravos

A tous ceux qui, chaque jour, en prenant leur voiture à moteur thermique, se sentent coupables de polluer l’air et par conséquent de nuire gravement à la santé et de compromettre l’avenir de nos enfants, sachez que ceux qui réfléchissent le plus intensément à l’avenir de la planète et à votre santé le font dans des hôtels cinq étoiles et se déplacent en jets privés.

Rien que pour le sommet de Davos, pas moins de 1500 vols ont été prévus pour amener ces messieurs-dames dans les meilleurs conditions de confort sur les lieux de leur grande réflexion. Sachant qu’un avion consomme entre 4 et 6 tonnes de carburant par heure…

Rappelons aussi, au passage, que ces mêmes clowns font la promotion du transport aérien et se réjouissent du doublement du trafic dans les vingt prochaines années…

Fuckbook

Slate a relayé une info du New York Times qui révèle que contrairement aux promesses faites par Zuckerberg-aux-airs-de-chien-battu, Facebook continue de vendre vos données personnelles et vos mots de passe, même les plus élaborés.

Il suffit de payer, pour obtenir tout ce qu’on veut de Facebook, notamment de juteuses listes de clients (et de leurs contacts). Cela signifie aussi que des organismes dotés de grandes oreilles comme, la CIA, la NSA, la DGSE, etc… peuvent obtenir sans se fatiguer ces informations en se cachant simplement ou en se mettant en cheville avec une entreprise.

Certes, il est possible qu’elles aient déjà la plupart de ces infos, mais quand même!

Grand dégât

Même si les “grands medias” en ont parlé (en réalité sous la pression de l’opinion publique et de quelques “personnalités”) Heb’di ne peut pas faire abstraction de ce fait majeur, illustrant parfaitement le niveau de notre société et la vacuité des plus hautes Zautorités de l’Etat.

Ce que vous savez, c’est que la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a coanimé vendredi avec Cyril Hanouna une émission spéciale sur C8 dans le cadre du grand débat national, intitulée “La parole aux français”, qui devait donner la parole à des “retraités, infirmiers, demandeurs d’emploi, commerçants, enseignants, agriculteurs”, qui “témoigneront de leur quotidien”. Fort bien.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il n’y a pas si longtemps, madame Schiappa a convoqué le sieur Hanouna pour lui remonter les bretelles après qu’il eût tenu des propos sexistes et homophobes.

Même sans cela, un ministre chez Hanouna c’est, une fois de plus, ajouter du dédain au mépris, car les défenseurs de cette initiative n’ont pas trouvé mieux que de dire que, justement, c’était pour attirer vers le grand débat des gens qui n’y participeraient pas! Autrement dit, on va dans une émission dont on suppose qu’elle n’est regardée que par des débiles pour faire participer des débiles au débat (allitération).

Et si, justement, le grand débat était l’occasion de donner la parole à ceux qui ont quelque chose d’intelligent à dire et à proposer à ceux qui pensent être des “riens”, des sans-grade, des sans-dents, de montrer que ce n’est pas le cas et qu’ils peuvent s’exprimer ailleurs que dans une émission où on vole en permanence en rase-mottes? L’émission, “qui aurait attiré deux fois plus de jeunes”, aurait donc été un succès. Si quelqu’un a tenu plus de cinq minutes devant son écran, qu’il se signale….

Gaspi le magnifique

Capital (de la télé, pas celui de Marx) a diffusé l’autre jour un reportage sur l’un des innombrables scandales auxquels mène la conception actuelle de certains industriels.

Les riches bénéficient non seulement d’une fortune en pleine expansion, “mais aussi des niveaux d’imposition les moins élevés depuis des décennies”, a dénoncé l’Oxfam.

La concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2018, 26 milliardaires ayant désormais entre leurs mains autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité. L’Oxfam appelle les Etats à taxer les plus riches. “Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde”, a affirmé Winnie Byanyima, directrice exécutive d’Oxfam International.

Les gouvernements “doivent s’assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d’impôts”, a-t-elle ajouté. Selon les chiffres de l’ONG, dont la méthodologie, qui s’appuie sur les données publiée par la revue Forbes et la banque Crédit suisse, est contestée par certains économistes, 26 personnes disposent désormais d’autant d’argent que les 3,8 milliards les plus pauvres de la planète.

En 2017, ils étaient au nombre de 43. Quant à l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, sa richesse a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier.

Pour comparer, Oxfam cite le budget de santé de l’Ethiopie qui correspond à 1% de sa fortune. D’une manière générale, la richesse des milliardaires dans le monde a augmenté de 900 milliards l’an dernier, soit au rythme de 2,5 milliards par jour, alors que celle de la moitié la plus pauvre de la population de la planète a chuté de 11%, a-t-elle précisé.

En admettant qu’Oxfam se goure sur le chiffre exact des milliardaires et qu’elle ne tienne pas compte d’un certain nombre de paramètres qui permettent de lisser ou d’expliquer un peu plus objectivement les choses, les grandes lignes du problème – c’est-à-dire le déséquilibre croissant entre les plus pauvres et les plus riches et la faible contribution de ces derniers – sont clairement exposées, et il est très inquiétant car très dangereux que le nombre de milliardaires ait doublé depuis la crise financière de 2008. Le fond du problème est que “la richesse est tout particulièrement sous-taxée”, avec 7.600 milliards de dollars cachés au fisc. Oxfam précise que sur un dollar d’impôt sur le revenu, seulement quatre centimes proviennent de la taxation de la richesse.

Après ça, on fait mine de se demander d’où viennent les gilets jaunes…

Laisser un commentaire

Une réaction à "Gravos by Schmeerwurst"

  1. Jean a commenté:

    OK Schmeerwurst, une fois que t’as fait un copié-collé de Libé et que t’as dit ça…..on fait quoi?