La manifestation a rassemblé environ 150 personnes

Yann Flory, président de Déstocamine, a pris la parole pour rappeler les enjeux du combat du collectif. Jusqu’à présent, tant qu’il y avait un espoir, les militants se sont montrés polis et bien élevés mais, si une décision d’enfouissement irréversible suscitait le désespoir, il serait nécessaire d’envisager la lutte d’une autre manière.

Une représentante du PS a exprimé le soutien du Parti Socialiste à la lutte de Déstocamine. Phillippe Aullen a pris la parole au nom d’EELV. L’ancien sénateur EELV, Jacques Muller, a rappelé les décisions de l’Assemblée Nationale qui, à partir d’un stockage de déchets ultimes certifié au départ comme étant réversible à tout moment (juré-craché), a décidé de permettre l’enfouissement définitif des déchets.

Pour finir Yannick Jadot s’est exprimé pour dire clairement que dans le cas d’une victoire de Benoît Hamon aux prochaines élections présidentielles, le déstockage total de tous les déchets sera engagé dans les plus brefs délais.

Nous avons constaté de significatifs efforts de covoiturage parmi les manifestants dont certains sont même venus à vélo comme l’a fait le sénateur (il arrive que ce soit les plus haut gradés qui donnent l’exemple).

Prochain rendez-vous le 22 mars à 15h devant la mairie de Wittelsheim. Affaire à suivre …

 

Schnaps

 

Laisser un commentaire

2 réactions à "Haut-Rhin : Déchets toxiques sous nos pieds"

  1. Schnaps a commenté:

    Mais non Daminoramol !, c’était pas ça le titre de mon texte, j’ai pas écrit ça, moi. Personne n’a dit qu’il y avait des déchets radioactifs au fond. Faut que vous me changiez ce titre, un dali ! Sinon toute l’équipe de rédaction sera condamnée à remonter les 42 000 tonnes pour les passer au compteur Geiger.
    Prochain rendez-vous le mercredi 22 mars à 15h devant la mairie de Wittelsheim

    1. Thierry a commenté:

      Mille excuses, Cher Schnaps !
      La faute a été corrigée… Heureusement, il y en a qui lisent vraiment les articles 😉
      Cordialement
      HEB’DI