Hommage à Jean Keppi, homme politique alsacien de l’entre-deux-guerres, autonomiste, chrétien et antinazi

A l’occasion de l’anniversaire de la naissance de Jean Keppi, Unsri Gschìcht organise à Mulhouse, sa ville natale, un Stammtisch – jeudi 28 novembre 2019 au restaurant « Au vieux Couvent » (23, du Couvent) à 19h00 – animé par Michel Krempper et Jean-Paul Sorg. Sur réservation*.

Jean Keppi (Mulhouse, 26 novembre 1888 – Dachstein, 19 février 1967) fut l’un des hommes politiques alsaciens de tout premier plan de la première moitié du XXe siècle. Juriste de formation, il contribua à implanter l’Union populaire républicaine (UPR) dans l’ensemble de la région et à en faire le principal parti politique alsacien de l’entre-deux-guerres. Celui-ci lui doit son programme écrit en 1919.

Face au mépris du Gouvernement français pour le particularisme alsacien et la langue allemande, choqué par sa politique brutale d’assimilation, Jean Keppi sera l’un des principaux artisans du Heimatbund fondé en 1926. Il en assurera le secrétariat général, sous la présidence du Dr Ricklin, suscitant ainsi l’ire durable des autorités françaises.

Elles feront procéder à son arrestation en octobre 1939 en l’accusant, à tort d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Durant la guerre, Jean Keppi participe à la résistance allemande au sein du Cercle de Colmar qu’il anime avec Joseph Rossé. Associé aux auteurs de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler, il échappera de peu au mandat d’arrêt lancé contre lui après son échec. Lavé des soupçons de collaboration lors des procès d’épuration à la Libération, Jean Keppi continuera son engagement au service de l’Alsace jusqu’à sa mort.

Les intervenants au Stammtisch

Diplômé des Universités de Strasbourg et Paris, fondateur et actuel président du Cercle Joseph Rossé (CJR) et membre du conseil scientifique d’Unsri Gschìcht, Michel Krempper est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de l’Alsace dont Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945 (2015), Joseph Rossé, 1892-1951, Alsacien interdit de mémoire, ou encore Histoire de Mulhouse, le point de vue mulhousien qui vient de paraitre.

Jean-Paul Sorg, philosophe, ancien président (de 2008 à 2011) de l’Association française des amis d’Albert Schweitzer (AFAAS) fondée à Paris en 1957, en présence du Dr Schweitzer (transférée à Strasbourg en 1980 ; rédacteur en chef depuis 2003 des Cahiers Albert Schweitzer ; il est aussi traducteur de l’œuvre d’A.Schweitzer et auteur de plusieurs ouvrages.

*Sur réservation en écrivant à contact@unsrigschicht.org

Laisser un commentaire

Une réaction à "Hommage à Jean Keppi, homme politique alsacien de l’entre-deux-guerres, autonomiste, chrétien et antinazi"

  1. Emmanuel a commenté:

    Enfin ! Soyons fier de ces hommes politiques vraiment défenseurs de l’Alsace et pas les carriéristes actuels.