“Je vous ai co…euh…pris pour des cons!”

La ministre de la Santé avait déclaré, le 9 janvier sur BFMTV et RMC qu’elle travaillait à “une prime pour les aides-soignants dans les Ehpad”, les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, où la “pénibilité” du travail devait être “reconnue”. Autant dire que ceux qui l’avaient entendue étaient plutôt contents. La ministre aussi d’ailleurs, puisque cette annonce avait calmé les esprits. Sauf que lorsque le syndicat FO a contacté le ministère pour avoir des précisions sur ces primes, la réponse a été “vous avez mal compris! (Les marcheurs ça ose tout, c’est à ça qu’on l es reconnaît.

“La ministre annonce une prime pour les aides-soignants, qui est le métier pivot dans ces établissements, pour nous dire quelques jours après (…) que ce serait assujetti à des formations complémentaires et que ce ne serait pas l’ensemble des aides-soignants qui pourrait avoir droit à cette prime, mais quelques-uns, selon des conditions particulières”, dénonce le syndicat.

Le cours de la vaseline est en train de grimper en France.

France, Etat de quoi?

C’est le Canard qui révèle ce fait incroyable, qui, s’il avait lieu sous n’importe quel président autre que Macron, aurait enflammé le pays!

Le canard nous apprend que la hiérarchie du Parquet de Paris a donné des consignes à ses magistrats pour “traiter” les gilets jaunes. Même si les policiers pincent quelqu’un par erreur, il faut de préférence maintenir l’inscription au TAJ (fichier des antécédents judiciaires), même lorsque les faits ne sont pas constitués (!). Comme le dit le Canard, imaginons que vous soyez sur le chemin de la piscine, avec dans votre sac des lunettes pour le bain vous risquez de vous faire coffrer avec “cet attirail“, ce sera inscrit au TAJ et cela pour être utilisé contre vous bien plus tard si votre casier judiciaire doit être consulté (pour accéder à certaines fonctions par exemple). Les consignes concernent également le fichage, “même si les faits sont ténus“, c’est-à-dire même s’il y a une erreur de procédure.

Plus grave: la garde à vue “pourra être prolongée jusqu’au samedi soir ou au dimanche matin, afin d’éviter que les intéressés garnissent à nouveau les rangs des fauteurs de trouble“.

Ah France! Pays des droits Humains! Enfin, surtout pays des présidents qui donnent des leçons de maintien, de tolérance, de droit des minorités, de droit civique à la Terre entière.

Je crois qu’il y a quelques dictateurs et des fichés S qui doivent bien se marrer!

Droits de l’Inhumain

Dans le même registre, l’Huma donne la parole à Anne-Sophie Pelletier, aide médico-psychologique, qui vient de publier un livre, Ehpad, une honte française (éditions Plon).

C’est un témoignage concret du travail d’accompagnement des personnes âgées dépendantes à domicile et en Ehpad.  Elle y dénonce un système qui, d’un côté, spolie les personnes âgées de leur patrimoine pour qu’elles puissent payer leur hébergement et, de l’autre, alimente en dividendes les actionnaires bénéficiaires d’opérations boursières qui mettent en jeu des chambres d’Ehpad.

“C’est profondément immoral. L’humain est relégué au second plan. L’acte technique domine, mais il est incomplet. Faute de temps, on est obligé de faire des choix dans les soins : va-t-on laver les cheveux ou les dents de la personne ?” Contrairement à ce qui est dit, le plus grave dans se qui se passe dans le monde médical n’est pas seulement lié aux problèmes financiers, mais au mépris de l’humain. “Les soignants qui démissionnent, les stagiaires qui arrêtent leurs études n’évoquent pas le manque de moyens, mais l’incompatibilité de ce qu’ils vivent et découvrent avec les valeurs qui fondent leur vocation. Ils culpabilisent.”

L’auteur vise l’Etat et l’impéritie de ses agents. Pas ceux qui sont sur le terrain et qui ont les yeux et les mains dans le cambouis tous les jours, mais ceux “d’en-haut”, pour qui une personne n’est qu’une unité comptable, un “truc” qu’on peut déplacer au gré des priorités qui sont, depuis longtemps, essentiellement financières et à courte vue. Pour eux, la vieillesse est un coût, rien qu’un coût. Ils ne pensent même pas qu’un jour, ils seront, eux aussi, vieux. Patience, donc…

Petit poids

Un jeune Niçois de 19 ans a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir pesé une console PS4 au rayon fruits et légumes d’un hypermarché de Montbeliard et l’avoir payée 9,29 euros au lieu de 340 euros.

Il aurait mieux fait d’utiliser des passeports diplomatiques ou d’usurper la fonction de policier ou de taper sur des gens dans la rue ou de faire disparaitre un coffre-fort ou de mentir à des sénateurs.

Deutschland über was???

“En 2017, les municipalités allemandes ont payé 57,3 millions d’euros pour des enterrements dits de pauvreté. Pourquoi ce chiffre? Que c’est un pays dans lequel de plus en plus de gens n’ont même plus de quoi payer l’enterrement de leurs proches.

Comment dit-on “gilet jaune” en allemand?

Benalla peine

Au cas où vous feriez partie de celles et ceux qui ne regardent que TF1 ou France 2 pour s’informer, vous n’êtes probablement pas au courant des dernières nouvelles sur les frasques du sieur Benalla dont il s’avère qu’il a menti à la représentation nationale et qu’il se vante d’avoir le soutien du patron. C’est Mediapart qui a réussi à avoir un enregistrement audio de ce champion qu’on entend dire qu’il aurait été encouragé par le président: “Vas-y, tu vas tous les bouffer, tu es plus fort qu’eux”.

Indépendamment de la dimension du scandale, le plus consternant est le silence des medias théoriquement les plus objectifs. Rien, silence radio, comme s’il fallait absolument que la plus grande partie du peuple n’en sache rien. On n’avait déjà pas entendu grand-chose après la révélation, par Benalla lui-même, de la restitution des passeports diplomatiques par “une personne de l’Elysée” (on se demande bien qui ça peut être…), mais ce coup-ci, c’est le silence total, l’omerta, comme on dit dans les grandes démocraties.

Est-ce que ceux qui ont cru au “Nouveau Monde” et à l’autre façon de faire de la politique arrivent encore à s’asseoir?

Laisser un commentaire