Et à l’Alsace aussi ? Un peu d’auto-promotion d’abord avec l’article militant d’Hebdi ! 10 gestes pour sauver l’Alsace.

L’occasion de transmettre aux copains, un manuel de résistance.

Au fait, vous connaissez la différence entre la cagoule du résistant corse et celle du résistant alsacien ? Sur celle de l’Alsacien, on lit bien l’étiquette du nom du propriétaire….

 

La sagesse des anciens

« Dans moins d’un mois, les résidents de la maison de retraite Abrapa de St Arbogast à Strasbourg vont voter pour l’élection présidentielle. Europe, éducation et environnement, ces retraités ont beaucoup de propositions à faire pour ce nouveau quinquennat » nous apprend France Bleu Alsace.

Parmi les propositions des aînés : L’Europe ! A méditer…

 

Bière aux houblons d’Alsace

« Heineken lance une nouvelle bière Fischer aux « 3 Houblons Alsaciens ». Une création qui célèbre le partenariat entre l’entreprise Heineken et les producteurs de houblons alsaciens. Elle sera commercialisée à partir du mois d’avril ». L’information est moins fraîche que la bière, mais nous la publions !

On nous dira qu’Heineken ceci, cela ! Mais là, en tout cas, cela maintient des emplois et appuie le monde agricole.

« Cette nouvelle venue dans le paysage brassicole est un véritable symbole de la collaboration naissante entre la brasserie Heineken et le Comptoir Agricole. Une collaboration qui permet depuis le début de cette année 2017 que toutes les bières de la gamme Fischer soit désormais brassées avec du houblon venu exclusivement d’Alsace. » peut on lire sur France 3.

 

Ceux qui aiment à culpabiliser l’Alsace

« Sous l’égide du conseil régional, il est prévu qu’un monument intitulé « Mur des Noms » recense toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et la Moselle. Selon le calendrier actuel, la construction doit intervenir d’ici à la fin 2017 au Mémorial de l’Alsace-Moselle, à Schirmeck (Bas-Rhin) ; le budget annoncé porte sur 1,2 million d’euros. La liste gravée dans la pierre n’entend pas faire de distinction entre les victimes, qu’elles aient été civiles ou militaires, déportées ou incorporées de force. Elle prévoit aussi de ne pas préciser si les incorporés de force l’ont été dans la Wehrmacht ou dans la Waffen-SS. Ce projet ne fait pas encore l’unanimité ; des voix soulignent le risque d’un “insupportable amalgame »… Un excellent dossier des DNA, mais aussi pour nous, l’occasion de dénoncer ceux qui aiment à culpabiliser les alsaciens pour empêcher l’expression des réalités et de la tragédie qu’est l’Histoire de notre région, coincée entre deux jacobinismes souvent ennemis.

Oui au Mur des Noms ! L’Histoire n’oublie rien mais les pages de son livre se tournent au nom du temps.

Le principal opposant au mur des noms serait-il d’accord pour que l’on mette à mal les rues et monuments liés à Turenne en Alsace ?

 

Valls avec Macron

L’ancien premier ministre socialiste Manuel Valls a annoncé ce matin sur RMC et BFMTV qu’il voterait pour le candidat d’En Marche, Emmanuel Macron, au premier tour de l’élection présidentielle, estimant qu’il ne fallait prendre «aucun risque» face au Front national.

« Ce n’est pas un ralliement, c’est le choix de la raison», a dit le candidat malheureux de la primaire organisée par le Parti socialiste en janvier » nous apprend Le Figaro.

Manuel Valls, c’était celui qui affirmait que le peuple alsacien n’existait pas !

Entre les Alsaciens qui vont voter Marine, celle qui veut la fin des régions et ceux qui voteront Macron, on se demande si le masochisme ne revient pas avec le printemps ?

Laisser un commentaire