Lundi 13

Et là, ça fait mal ?

Il y a soixante-dix ans, des chercheurs américains ont délibérément injecté la syphilis et la blennorragie à des Guatémaltèques avant de les abandonner sans les soigner. Leurs familles attendent toujours qu’on les aide. Frederico, 91 ans, raconte comment, dans les années 1940, des chercheurs américains avaient secrètement et délibérément inoculé la blennorragie à des soldats guatémaltèques. D’autres groupes—des malades mentaux et des prisonniers—avaient en outre été exposés à la syphilis et au chancre mou. Ces hommes étaient examinés par des médecins curieux de savoir comment la maladie allait dégrader leurs corps

American way of life….Curiosity is a vilain défaut.

Puisqu’on parle de démocratie…

La France est le pays des droits de l’Homme (et accessoirement de la femme), et c’est sans doute pour cela qu’il est le seul pays d’Europe à avoir accueilli un meeting pro-Erdogan sur son sol, la plupart des médias l’ayant signalé.

Au cas où cela aurait échappé à quelqu’un, en tout cas cela a échappé aux dirigeants français, je rappelle que Erdogan est ce gentil petit vieux qui veut interdire les caricaturistes chez lui et à l’étranger, qui veut éradiquer les Kurdes après que ses ancêtres ont échoué à éradiquer les arméniens, qui emprisonne avec ou sans procès, qui soigne et nourrit les combattants de DAESH, qui considère que “les femmes sans enfants sont défaillantes et imparfaites”, et que lesdits ventres sont [leurs] futures armées, etc…

Y’a pas à dire, dans la France des droits de l’Homme d’en-haut, on bosse fort…

 

Mardi 14

Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu !

“Tout ce que je peux dire c’est qu’il y a de nombreux moyens d’espionner. On peut mettre quelqu’un sous surveillance grâce à son téléphone, sa télévision, il y a plein de façons de faire”, a expliqué la conseillère de Trump, avant d’ajouter que “les micro-ondes (qui) se transforment en caméras” On peut se demander si elle croit vraiment ce qu’elle dit, mais là elle a un argument imparable et digne de la Maison Blanche : “Ça, on le sait, c’est un fait de la vie moderne”.

Pourtant, il y a quelques jours, Wikileaks a justement “diffusé un grand nombre de documents assurant que la CIA pouvait techniquement se servir d’appareils connectés pour espionner. Télévisions Samsung, iPhones, téléphones sous Androïd ou encore navigateurs internet comme Google Chrome, les options étaient nombreuses (…) Les fours à micro-ondes, eux, ne faisaient cependant pas partie de la liste. Et cela pour une raison toute simple (et évidente): ils ne sont pas équipés -à ce jour, en tout cas- de quelque technologie que ce soit qui permettrait de capter et encore moins partager quelque chose.”

Mais Kellyanne Conway, elle, sait que la vérité est ailleurs…

 

Mercredi 15

Le milieu et ses parrains

On notera que Marine Le Pen ne fera plus le cinéma familial et qu’elle dispose d’un socle d’élus régionaux qui lui permettent d’être sereine. Comment fera-t-elle cependant lorsqu’elle aura supprimé les régions ? Message d’avertissement aux électeurs alsaciens de celle-ci.

Des parrains ou des amis, il en faut.

Olivier Bitz, l’adjoint au Maire de Roland Ries vient lui de parrainer Emmanuel Macron. Cela n’est pas du goût de Pernelle Richardot qui dit :

“L’appartenance à un parti sous-entend d’en accepter les règles décidées collectivement sans contrainte, et pas seulement quand cela arrange. Parrainer Emmanuel Macron plutôt que le candidat issu de notre primaire citoyenne, en dit long sur les stratégies individuelles…. au mépris de toutes celles et ceux qui – même lorsqu’ils n’ont pas soutenu le vainqueur – respectent l’issue du scrutin”

Que dit-elle des messages subliminaux d’autres candidats à la députation du PS à Strasbourg ?

Quoiqu’il en soit ce ralliement permet de bien comprendre que si Emmanuel Macron peut séduire le centre, une partie de son ancrage restera de gauche.

Fierté Alsacienne

« Si Noël Le Graët devait être réélu samedi à la tête de la Fédération française, deux Alsaciens intégreront le comité exécutif : Albert Gemmrich, qui rempilerait lui aussi, et Marc Keller. Une grande fierté. Pour eux et pour tout le football alsacien » lit-on dans les DNA.

Le titre « Fierté alsacienne » peut étonner ! Albert Gemmrich avait encouragé la fusion des ligues et selon ses amis, l’Alsace n’existe plus en tant que région ! Bref, Albert en revendrait-il à d’autres sentiments ?

On passe à Schiltigheim pour découvrir qu’un centre socio-culturel peut finir en redressement judiciaire.

« Mardi matin, l’ambiance au centre social et familial Victor-Hugo (CSF) est lourde. Les salariés sont venus à la première heure entendre le compte rendu de leur délégué du personnel Kamel Ataourirti “. Chacun se demande qui va perdre son poste.

Schiltigheim, donc…

Après l’annonce de la mise en redressement judiciaire de la structure début janvier, suivie de la perte de l’agrément CAF, le CSF, placé sous administration judiciaire, connaît ses dernières heures. La justice a tranché : c’est Léo-Lagrange, seule structure à s’être proposée pour reprendre le centre, qui continuera l’aventure. Avec une réduction de la voilure au niveau de la masse salariale.

” L’offre de reprise s’accompagnait de neuf licenciements. Après négociations, le chiffre a été réduit à six. C’est donc avec 18 salariés que la structure redémarrera le 1er avril » écrit Sophie Weber dans les DNA.

On y apprend notamment qu’« En 2015, ces finances étaient excédentaires, avant le départ de l’ancien directeur. L’actuel déficit ne peut s’expliquer uniquement par les provisions faites pour payer d’éventuels dédommagements aux prud’hommes. Impayés de charges sociales, subventions non demandées, etc. Le centre s’est retrouvé avec un déficit de près de 440 000 euros ».

 

Jeudi 16

S’gelt

Si vous consommez de la bière Fischer, vous avez sans doute remarqué que depuis le début de l’année il y a un petit quelque chose qui a changé dans la recette… Forcément, puisque les houblons utilisés viennent désormais d’Alsace ! Heineken est le deuxième brasseur mondial, excusez du peu, et le premier au niveau européen et en France. Le groupe, dont Fischer fait partie, a signé un accord avec le Comptoir agricole d’Alsace et sa cinquantaine de producteurs de houblon. Le houblon alsacien représente tout de même 95% de la production de houblon en France… Mais il est utilisé en très petite quantité pour fabriquer la bière et en plus le houblon alsacien a un goût particulier. Oui, l’Alsacien a un goût particulier…

Seigneur Bouygues

“La Poste va quitter son emblématique et monumental bâtiment de l’avenue de la Marseillaise”, nous apprend France 3. Le groupe Bouygues s’apprêterait à racheter le bâtiment pour un montant supérieur à dix millions d’euros, pour le transformer en logements et bureaux.

L’hôtel des Postes est un imposant bâtiment de style néo-gothique au cœur de la Neustadt à Strasbourg. Initialement conçu en 1897 par l’administration impériale allemande pour “raccorder dans le délai le plus court possible Berlin et Strasbourg”. Depuis, les services de la Poste étaient restés dans les locaux. Le bâtiment totalise une surface utile d’environ 20.000m² de planchers… Le site précise : “La vente n’est pas encore validée, mais la Poste confirme que “des transactions sont en cours“.”

Le prestige, c’est pas pour les PTT !

 

Vendredi 17 mars

La cage aux folles s’invite chez les Fillon

Un mouvement gay pro-Fillon va être lancé, si l’on en croit Le Figaro, pour qui la révélation du Canard Enchaîné de cette semaine n’est pas passée inaperçue. Avec toutes les affaires qui lui collent au cul, son équipe glanent à tous les râteliers pour casser l’image écornée du candidat de la droite en donnant son accord à la formation d’un “mouvement homosexuel” en sa faveur…

Côté «société civile» filloniste, la nouvelle est plutôt bien accueillie : «C’est vraiment bien», s’enthousiasme Frigide Barjot, ex-égérie de La Manif Pour Tous en 2013 et aujourd’hui présidente de l’Avenir Pour Tous. Soutien de François Fillon, elle se revendique également sympathisante de la communauté homosexuelle.

Mais du côté du mouvement homosexuel de droite Gaylib, c’est l’incompréhension. «On pourrait croire à une blague. C’est consternant, pathétique, je n’ai pas de mots», s’agace la présidente du mouvement Catherine Michaud, par ailleurs élue UDI. «Ça fait joli dans la vitrine, ça devait lui manquer», assène-t-elle. «Je ne comprends pas qu’une personne homosexuelle puisse soutenir un candidat qui propose de hiérarchiser les familles et de conditionner la protection des enfants selon l’orientation sexuelle des parents». «Je pense que la droite se trompe de priorité en voulant réécrire une partie de la loi Taubira, les Français sont passés à autre chose», poursuit la centriste.

Le soutien de l’électorat homosexuel à François Fillon est loin d’être acquis, alors que le candidat a notamment promis de revenir sur le droit à l’adoption par les couples homosexuels, inscrit dans la loi Taubira. La montée en puissance dans le dispositif de campagne de Sens Commun, émanation politique de la Manif pour tous, n’a pas arrangé les choses.

Le candidat de la droite est tellement désemparé de ne pouvoir gagner l’élection qu’il est prêt à toutes sortes de compromis, quitte à remettre en cause ses convictions.

Est-il prêt à défendre réellement la cause des homosexuels ou la cautionne-t-il juste le temps de prendre leurs voix pour s’assurer un sauf conduit pour échapper pendant 5 ans à la justice ?

 

 

Laisser un commentaire