« Lecteur fréquent (sinon assidu) de Heb’di, je tenais à fournir quelques infos complémentaires à votre article sur Lochwiller, dans votre numéro de février. Pour la chronologie, il est dit par exemple que “deux mois” après le forage, de l’eau s’est infiltrée dans la grange voisine ; en fait, c’est moins d’une semaine après le forage, ce qui montre bien le lien de cause à effet. Il  est dit ensuite que, après le colmatage du forage, fin 2008, “c’est alors” que d’autres voisins voient le sol gonfler ; en fait, c’est presque trois ans après le colmatage (octobre 2008), soit trois ans et demi après le forage, que sont signalés les premiers mouvements ailleurs (août 2011), ce qui laisse planer un doute sur […]

Vous n'êtes pas encore abonné et souhaitez lire cet article ?
Découvrez tous nos abonnements et rejoignez-nous.

Pas encore abonné(e) ?
Découvrez Hebdi à partir de 2€ !

Découvrez nos différentes offres d'abonnements et créer votre compte pour accéder à l'ensemble des articles d'HEB'DI Tag
Abonnez-vous