Les Strasbourgeois se rongent les sangs parce qu’ils ont perdu le Christkindelsmärik, énorme portique qui marquait l’entrée du marché de Noël de la place Broglie de Strasbourg, depuis un an déjà. Cette disparition agite les réseaux sociaux et, on le comprend, nous plonge tous dans l’angoisse. Heureusement, l’actu a de quoi nous faire oublier que c’est encore un marqueur de l’identité alsacienne qui disparaît et que l’on ne voit pas vraiment en quoi cette disparition nous préserverait d’une éventuelle attaque terroriste.

 

TIENS, VOILÀ DU BOULOT !

Le site de L’Alsace.fr évoque les nouvelles commandes pour Alstom en Alsace : la société vient de décrocher un contrat juteux pour construire 15 trains régionaux au Sénégal. Une bonne nouvelle qui n’efface pas les craintes qui pèsent sur le géant ferroviaire français. Le président sénégalais, Macky Sall, est attendu aujourd’hui sur le site d’Alstom à Reichshoffen pour le premier jour de sa visite d’état en France. Les travaux du train régional qui reliera Dakar, la capitale, au nouvel aéroport international (au Sénégal, hein, pas à Entzheim !) est un marché de 225 millions d’euros. Il a été confié à 3 entreprises françaises : Engie, Thalès et Alstom. Mais reste qu’à l’avenir, il n’y a pas vraiment de commandes à prévoir :  la SNCF (vue sa dette) n’achetant que peu, la concurrence internationale étant ouverte pour le choix des fournisseurs et la production française étant en “surcapacité”. Le sauvetage récent de Belfort n’a pas rassuré le secteur quant au rôle régulateur de l’Etat… Et on le comprend !

 

RETENEZ-MOI OU JE FAIS UN MALHEUR

Le site Loractu.fr met les pieds dans le plat en titrant “Grand-Est : des tensions apparaissent au sein du groupe FN”. Apparemment, Florian Philippot et ses compères élus du groupe FN au Conseil Régional du Grand-Est lors d’une séance à Metz ont un peu de mal à gérer le stress… Un an après la naissance de la nouvelle région et 5 mois avant les présidentielles, c’est gros craquage dans l’arrière-boutique, on pourrait presque entendre la vaisselle voler en éclats entre deux « Ferme ta gueule ». En effet, on apprend que les élus régionaux FN s’interpellent en langage fleuri et se menacent sans ambages au sein de l’honorable hémicycle parce qu’untel a « liké » une photo de Marion (les camarades de Florian sont jaloux) ou un autre lui affiche publiquement son “soutien”. J’utilise ce mot avec des pincettes parce que je ne suis pas sûre que cela puisse aider réellement une femme politique : « L’homme de bien a le devoir de prêter secours et assistance à une femme seule et isolée » … Ce n’est plus la course à l’Elysée mais l’Île de la tentation et son lot de traîtrises pour certains, la Chance aux Chansons avec championnat de galanterie et concours de pas de deux pour les autres !!!

 

UNE PRESSION QUI MOUSSE

Ce matin, le président de l’Assemblée Aationale, Claude Bartolone, était invité dans le 7/9 de France Inter. Je crois qu’il est en train de craquer lui aussi, trop de stress que j’vous dis! Non seulement il a déclaré qu’il soutiendrait Manuel Valls mais, en plus, il ajoute qu’il le fera parce que « nous en avons besoin dans ce monde de brutes » ! Ah pardon, j’avais mal compris : rien à voir avec la fameuse pub pour le chocolat “quelques grammes de finesse dans un monde de brutes” puisqu’ il s’agit en fait dans un combat de brutes de miser sur la plus grosse brute de son écurie pour être sûr d’écraser les autres en emmenant tout sur son passage (pierre qui roule…). De la surenchère dans le balèze, c’est tout. Ou alors, Bartolone se la joue subtil : peut-être mise-t-il sur la ruse et la sournoiserie de son canasson pour l’emporter face à des esprits plus grossiers ?

Laisser un commentaire