Tête de lit

En Suède, un homme politique propose d’instaurer une “pause sexe” au bureau, rémunérée par le patron !!! Pour améliorer les conditions de vie… et l’efficacité au travail ! Waouh !

Il est précisé que c’est avec son ou sa partenaire. Bon… waouh quand même…

 

Têtes de mort

Yann Arthus-Bertrand, Nicolas Hulot, Delphine Batho, José Bové… au total, sept personnalités ont fait analyser la présence de pesticides et autres phtalates dans une mèche de leurs cheveux à la demande de l’association Générations Futures. Les résultats sont alarmants.

Même les personnalités les plus écolos n’échappent pas aux perturbateurs endocriniens. Je dirais même plus, même les perturbateurs comme José Bové n’échappent pas aux perturbateurs.

«Les cheveux des personnalités testées renferment tous un cocktail important de nombreux perturbateurs endocriniens (de 36 à 68 par personne) bien que quatre familles de substances chimiques seulement aient été recherchées. Les quantités de perturbateurs endocriniens retrouvées sont 17,5 fois plus élevées chez la personne la plus contaminée” (Isabelle Autissier).

Et encore, ils n’ont pas testé les cheveux de Thierry H !

 

Têtes de nœuds

Le ministère de l’Éducation Nationale a procédé l’an dernier à 30 radiations liées à des cas de pédophilie.

Ces exclusions, en hausse par rapport à 2015, sont liées à des cas de pédophilie ou de pédopornographie. Elles ont été rendues possibles par la loi dite de Villefontaine, votée en avril dernier.

C’est un chiffre EN AUGMENTATION par rapport à 2015.

Sans commentaire…

 

Tête à claques

Elle s’appelle Jane Park, est anglaise et est devenue millionnaire en 2013 à l’âge de 17 ans avec un chèque d’1,3 millions d’euros.

Quatre ans plus tard, cette même jeune femme écume les plateaux de télévision pour dire que son quotidien était devenu un enfer depuis qu’elle a touché ce gain. “J’avais seulement 17 ans, je ne savais pas” a-t-elle expliqué.

Elle a donc décidé de porter plainte contre l’EuroMillion… Parce qu’elle a dépensé sans compter : chaussures, sacs, voitures et chirurgie esthétique. Aujourd’hui quasiment ruinée (et toujours moche), elle est retournée vivre chez sa mère dans la banlieue d’Édimbourg en Écosse, et elle veut poursuivre la loterie britannique pour négligence. Elle estime qu’elle n’a pas été suffisamment accompagnée. Le paradoxe de son action en justice c’est qu’elle pourrait bien lui rapporter des dommages et intérêts donc à nouveau de l’argent…

Des baffes, oui!

 

Têtes creuses

Une nouvelle plateforme en ligne propose des devoirs tout prêts contre rémunération. Officiellement, il s’agit d’une “aide” aux élèves, mais les syndicats de lycéens et de professeurs parlent, à juste titre, de triche.

Un rédacteur, professeur ou étudiant, va rédiger cette dissertation pour l’élève flemmard. Le site demande le sujet, le nombre de pages à rédiger et le délai souhaité. Il faut compter une trentaine d’euros pour environ trois pages. Très répandue aux États-Unis, la pratique est officiellement interdite en France.

On n’arrête pas le progrès, j’vous dis…

 

Têtes de veaux

La banque d’affaires Natixis a été mise en examen dans le cadre d’une procédure ouverte en 2010 et qui vise deux communiqués diffusés au second semestre 2007, soit au début de la crise dite des “subprimes” qui mènera un an plus tard à la faillite de Lehman Brothers. On est quand même en 2017…

Et moi qui croyais qu’il n’y avait qu’une seule justice qui agissait à la même vitesse pour tout le monde!

 

Têtes d’œufs

Des scientifiques du monde entier ont réussi à identifier les comportements et les habitudes qui nuisent à notre bien-être. Le magazine britannique Stylist a compilé une série d’études qui analyse les variables à éliminer pour être plus heureux.

Parmi ceux-ci, il y a notamment : ne pas aller sur Facebook et gagner trop d’argent. Bon, pour Facebook, c’est pas la peine que je m’esquinte à vous expliquer quoi que ce soit, vous êtes complètement accros. Pour ce qui est de gagner trop d’argent, je n’ai pas ce problème, mais il paraît que plus on en a, plus on essaye de combler un vide intérieur, sans y arriver jamais vraiment.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a interrogé 89.037 personnes dans 18 pays différents et en a conclu que la dépression frappe plus les pays riches que les pays pauvres.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire, me donner tout cet argent qui vous rend si malheureux. D’avance, merci.

 

 

Laisser un commentaire