Miam

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre une femme et un homme sous l’emprise d’une drogue dure, et les images font froid dans le dos. Le «Flakka» ou «Cloud Nine», une drogue peu chère qui fait des ravages, à tel point que ses consommateurs ressemblent à des zombies : yeux révulsés, comportement étrange, violent et effrayant, hurlements… Plusieurs vidéos montrant des consommateurs de «Cloud Nine» au Brésil sont devenues virales sur internet. Selon la police et les médias, les deux individus seraient sous l’influence de cette drogue particulièrement dangereuse. Un mélange chimique de sels de bain et d’autres produits, en provenance de Chine et qui ne coûte pas très cher. Certains disent qu’elle rendrait même cannibale…

J’ai regardé la vidéo et c’est vrai que ça fout les jetons… On n’arrête pas le progrès.

(photo : détail de l’affiche du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, édition 2015 )

C’est de saison…

Causette a le sens de l’humour puisqu’il (ou elle? Je ne sais plus, comme c’est un magazine féminin, il faut peut-être dire la magazine Causette ou alors le magazin.e. cause.ette.)…

En tout cas, la « une » est consacrée à la foufoune avec le titre : « Foufoune, connais-toi toi-même ! » Le (con)tenu nous apprend qu’il existe des « ateliers d’exploration de l’anatomie féminine » dont, soit dit en passant, on m’a interdit l’accès alors que je sais parfaitement lire sur les lèvres.

Il s’agit « d’ateliers » d’exploration permettant aux femmes de découvrir leur corps, de mieux se connaître et de mieux appréhender leur sexualité.

« Beaucoup de participantes repartent en ayant découvert leur point G ». Vous voulez que je vous dise ? Rien que pour ça, ça vaut le coup d’y aller !

Vous y trouverez aussi un article très intéressant sur le harcèlement moral qui n’est pas, comme certains le croient, un problème de personnes, mais de pratiques managériales pour licencier des salariés sans les indemniser.

Heb’di commence à avoir pas mal de témoignages sur ce sujet et il ne serait pas étonnant qu’on trouve un dossier là-dessus dans pas longtemps.

C’est pas moi, c’est lui

Pour nos lecteurs politiciens (il y en a qui savent lire), L’Express sort un numéro spécialement pour eux consacré aux « Traîtres hier et aujourd’hui ».

Bonne lecture.

Amour vache

Un quadragénaire a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi, dans une ferme de La Chapelle-sur-Erdre, vers Nantes. Selon Ouest France, il a été surpris par l’agriculteur propriétaire des lieux, alors qu’il était en train de pratiquer un rapport sexuel sur une vache de 3 mois (chez nous une vache de trois mois s’appelle un veau, il est donc zoophile et pédophile).

Arrêté et placé en garde à vue pour sévices de nature sexuelle envers un animal domestique, apprivoisé ou captif, le zoophile sera entendu au tribunal correctionnel de Nantes, le 20 février prochain.

La victime bovine a déclaré : « je m’attendais à meuh, mais on ne peut pas tout avoir, le lait, le beurre et le batteur ».

Sans blague ?

Antoine Frérot, PDG de Veolia et patron emblématique du PaPaF (Paysage Patronal Français), déclare fièrement dans Match que « l’apprentissage est la solution contre le chômage des jeunes ».

Ça se passe en 2017… D’ici qu’un de ses confrères découvre l’eau tiède ou le fil à couper le beurre…

Donne-moi ta main…

Dans Paris Match toujours, le témoignage d’Abou SAKR, ex-procureur de DAESH, qui a fait couper 22 mains en un mois et qui essaie de se dédouaner : « Je ne vais pas vous mentir (bon, là déjà on se marre). J’ai aimé ma fonction. C’était la base du califat que nous rêvions de construire pour les musulmans du monde entier. »

Avec les pieds alors…

Vilain canard

L’autre jour, Le Canard Enchaîné s’est encore illustré par son objectivité. Il a relaté la baston qui a eu lieu entre des CRS et quelques spécimens de la BAC dans une boîte de nuit. Il raconte qu’avant de taper sur leurs cons frères de la BAC, « ils s’en sont d’abord pris aux clients du bar »… En se gardant de dire qu’en réalité c’est un client du bar qui avait commencé en accusant un CRS de lui avoir piqué son portefeuille…

Une chose est sûre, le Canard n’est pas près d’être exécuté.

La main au fond

VSD dédie sa une aux victimes de harcèlement sexuel et, sur la même page, titre : « Renaud : il touche le fond ». Le fond de quoi ? De qui ?

Ah là là ! Même lui!

Blague à part, VSD consacre son article à la (nouvelle) déchéance du chanteur qui aurait renoué avec sa « vieille marotte » l’alcool, photos à l’appui. Sauf que, si on regarde bien la photo (volée, bien sûr) où on le voit un verre à la main contenant un liquide brunâtre légendée d’un « Renaud s’envoie le coup de l’étrier », on ne peut manquer de voir la bouteille de… Coca (!) qui trône sur la table.

VSD…Vendre, Salir, Détruire.

 

Laisser un commentaire